Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Alternance : 9 conseils pour trouver une entreprise d’accueil 'malgré tout'

Alternance : 9 conseils pour trouver une entreprise d’accueil 'malgré tout'
Vous voulez rentrer dans le monde professionnel : utilisez-en les codes. © martin-dm/GettyImages

750 000 jeunes arrivent sur le marché de l’emploi et recherchent pour certains une alternance. Nombreux sont ceux qui ont trouvé une école, un CFA, mais pas d’entreprise pour les accueillir, et ce malgré les aides conséquentes du gouvernement pour inciter les entreprises à faire de l’apprentissage une vraie voie d’insertion professionnelle. Je ne reviendrai pas ici sur l'absurdité, ni sur l'absence de maturité de notre système qui peine à faire sa place à cette voie de l'apprentissage aussi valable que la voie universitaire. Culture, système éducatif et mentalités y sont pour beaucoup.

Je suis consciente du contexte économique difficile, mais je reste optimiste car malgré tout, de nombreuses entreprises recrutent. Ce verre à moitié plein m’incite à partager ici quelques conseils aux personnes qui cherchent un contrat d’alternance.

A lire aussi — Les 8 erreurs fréquentes sur LinkedIn qui découragent les recruteurs de s'intéresser à votre profil

1. Sur Linkedin, vous serez

Greg Bulla/Unsplash

Vous voulez rentrer dans le monde professionnel : utilisez-en les codes. Inscrivez-vous sur le réseau professionnel Linkedin. Cela vous permettra notamment d’accéder au marché "caché" de l’emploi : il s’agit des postes pour lesquels les entreprises embauchent sans diffusion d’annonce préalable. Le réseau vous aidera à y accéder.

2. Votre profil, vous peaufinerez

Brooke Cagle/Unsplash

De nos jours, on a pris l'habitude de consulter le profil de nos interlocuteurs avant ou après les avoir rencontrés. Bien des recruteurs consulteront votre profil Linkedin avant même de vous contacter pour un entretien. Alors, peaufinez-le. Faites-lui dire qui vous êtes, ce que vous aimez, vos projets, pourquoi l'alternance, pourquoi ce domaine d'expertise, vos passions, votre soif d'acquérir de l'expérience sur le terrain, etc. Servez-vous de cet espace pour vous démarquer et montrer le professionnel que vous êtes. Faites cela avant de publier un post sur votre recherche car la publication d'un post augmentera votre visibilité : votre profil sera alors plus consulté que d'habitude. Ne loupez pas cette occasion de faire une bonne première impression, fut-elle virtuelle. Et pendant que vous y êtes, faites également le ménage sur les autres réseaux sociaux si vous y êtes (Facebook, Twitter, etc).

3. Votre réseau, vous agrandirez

Omar Flores/Unsplash

Construisez et surtout agrandissez votre réseau. A ce stade de votre projet professionnel, votre principal objectif est d’être vu par le plus grand nombre, en espérant que quelqu'un de votre réseau connaîtra quelqu'un qui connait quelqu'un qui vous aidera à trouver l'entreprise que vous cherchez. Likez les articles qui abordent des thématiques qui vous intéressent. Likez les commentaires qui vous paraissent pertinents. Osez faire des commentaires, même succincts. A force, votre parole se libèrera. Invitez l'auteur du partage ainsi que les personnes ayant liké à rejoindre votre réseau, vous avez des centres d'intérêt communs. Personnalisez vos invitations. Remerciez lorsque vous êtes accepté. Ne demandez rien : c'est très désagréable d'être invité et aussitôt sollicité.

A lire aussi — 5 façons de profiter au maximum des événements de networking en moins de 30 minutes

4. Une activité sur le réseau, vous aurez

Thom Holmes/Unsplash

Likez, commentez, partagez des articles en lien avec vos domaines d’expertise. Quand vous partagez un article, prenez la peine de donner votre avis de professionnel, même débutant. Dites en quoi cet article vous parle, dites si vous êtes d'accord, ou alors les interrogations qu'il suscite chez vous, etc, mais donnez votre avis. Ensuite, sollicitez votre réseau pour qu'il vous fasse part du sien. Quand il le fera, interagissez avec lui : ça contribuera à forger la qualité de votre réseau. Likez les commentaires, répondez, rebondissez en fonction de ce qui aura été dit. C'est aussi cela échanger, s'enrichir et faire connaissance avec son réseau. Et quand un recruteur consultera votre profil, il verra votre expertise, votre intérêt pour votre domaine de compétences, votre motivation, votre envie d'apprendre et de partager. Cela dira votre expertise et ce sera un bon point pour vous démarquer et obtenir un entretien.

5. Votre post sur votre recherche, vous publierez

Meghan Schiereck/Unsplash

Une fois votre profil peaufiné, votre réseau construit et agrandi, vos interactions avec le réseau établies, vous pourrez publier un post sur votre recherche d'une entreprise d'accueil. Dans ce post, n'oubliez pas d’indiquer ces informations : le rythme de votre alternance, le secteur géographique et votre mobilité. Protégez vos donnes personnelles. Votre adresse, votre numéro de téléphone, votre email n'ont pas à être divulgués. A ce stade de votre recherche, les commentaires et la messagerie privée suffiront pour vous contacter. Donnez envie qu'on vous donne un coup de pouce : évitez les supplications, les plaintes, les découragements, les colères. Restez positif, persévérant, tenace. Quand vous publiez un post de recherche, soyez derrière votre écran pour interagir. Présence et réactivité.

6. La Bonne Alternance, vous consulterez

Capture d'écran La Bonne Alternance

Le site La Bonne Alternance répertorie les entreprises qui font régulièrement appel à des alternants. Consultez ce site et contactez les entreprises qui pourraient vous accueillir. Si vous visez un secteur professionnel spécifique (numérique, BTP, industrie, etc), consultez aussi les sites des fédérations professionnelles et des syndicats patronaux : de nombreuses offres d’emploi y sont publiées. Renseignez-vous sur les salons de l’emploi et bourses d’emploi dans votre région : beaucoup ont lieu en ligne cette année.

7. Vos cibles d'entreprises, vous varierez

CoWomen/Unsplash

Variez vos cibles d'entreprises : grosses structures, PME/TPE/startup. Ces dernières recrutent beaucoup d'alternants et manquent souvent de temps pour les chercher et pourraient être intéressées par une candidature spontanée. 40% des alternants sont accueillis par des entreprises de moins de 5 salariés. Contactez également les entreprises voisines de votre école. Participez aux ''Mercredis de l'apprentissage'' organisés par la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de votre région.

8. Votre CV, vous soignerez

StockSnap/Pixabay

Mettez dans l'intitulé du CV ce que vous recherchez et le rythme d'alternance. Ainsi par exemple : ''Alternante en Ressources Humaines - 1 semaine en entreprise, 1 semaine à l'école''. Vous annoncerez tout de suite la couleur et l'on saura au premier coup d'oeil ce que vous recherchez. Vous pourrez être encore plus précis en indiquant dans le titre le dernier diplôme acquis et ce que vous recherchez. Ainsi par exemple : ''Etudiante Master Communication, cherche contrat d'apprentissage pour formation de Community Manager - 3 jours en entreprise, 2 jours en école''. Même si vous n'en avez pas beaucoup, mettez la rubrique ''Expériences professionnelles'' avant la rubrique ''Formation''. Mentionnez vos stages, détaillez vos missions. Faites une rubrique "savoir-être, soft skills". Si vous avez été actif durant la crise sanitaire (MOOC, bénévolat, etc), indiquez-le. De nombreux sites vous proposent des masques de CV (Canva, CV Designr). Choisissez-en un qui vous plaît et avec lequel vous vous sentez à l'aise pour parler de vous, de vos expériences et formation.

9. A vos entretiens d'embauche, vous vous préparerez

LinkedIn Sales Navigator/Unsplash

Ca y est : vous avez été contacté et vous avez un entretien d'embauche ! Déjà, bravo. Il va maintenant falloir bien vous y préparer. Quelques conseils : soignez votre tenue vestimentaire. Entraînez-vous à une présentation de vous. En 2-3 phrases, dites qui vous êtes, la formation que vous suivrez, votre choix de l'alternance (allier la théorie à la pratique), et votre motivation pour l'entreprise qui vous reçoit. Même si c'est le cas, évitez le ''je cherche une alternance et vu que vous avez publié une annonce...''. Toutes les entreprises veulent être désirées et choisies. Soyez exigeant : c’est une étape clé de votre carrière. Cet apprentissage pourrait donner une certaine orientation à votre profil, une épaisseur à vos compétences. Alors, préparez et posez des questions.

Posez-en sur la mission qu'on pourrait vous confier, assurez-vous de leur cohérence avec votre rythme d'alternance. Informez-vous sur qui sera votre tuteur.tutrice. Est-ce son premier accompagnement ? Que sont devenus les précédents alternants ? Ont-ils été embauchés ? Pourquoi ? Renseignez-vous sur les méthodes de travail, sur le style de management, les enjeux du service auquel vous serez peut-être rattaché. Dites également ce qui vous intéresserait le plus. Cette curiosité et cette exigence serviront votre candidature.

Remerciez pour le temps consacré. Dites combien vous serez ravi de cette opportunité de travailler ensemble et indiquez pourquoi en reprenant un ou deux éléments majeurs des missions qui seront confiées au profil recherché. Renseignez-vous sur la suite du processus : ont-ils encore des candidats à voir ? Sous quel délai vous contacteront-ils ? Une fois l'entretien terminé, faites un mail de remerciement qui sera en réalité l’occasion de redire votre motivation. Profitez-en pour synthétiser les missions et surtout redire votre enthousiasme à occuper ce poste. Un bon moyen de vous démarquer.

Ne lâchez rien. C'est peut-être là le principal conseil que je peux vous donner. Votre persévérance finira par porter ses fruits. Bon courage et bonne chance dans vos recherches !

Patricia Wendling, chroniqueuse pour Business Insider France, a été Directrice juridique et Directrice des Ressources Humaines. Aujourd’hui elle est fondatrice du Cabinet H/F Human Factor, et accompagne les dirigeants pour une gestion humaine des hommes et des femmes en entreprise. Elle est également conférencière, et auteure du livre ‘"Télétravail - Mode d’emploi’". Sa conviction : ‘"L’humain n’est pas qu’un capital, il est capital". 

A lire aussi — Pourquoi cette impunité à l’égard des mauvais managers ?

Découvrir plus d'articles sur :