Amazon a fait installer des cloisons pare-balles dans le bureau de Jeff Bezos

Jeff Bezos, PDG d'Amazon, le 13 septembre 2018 à Washington. REUTERS/Joshua Roberts

Amazon prend des mesures pour renforcer la sécurité de Jeff Bezos. Selon The Daily Beast, l'entreprise a installé, en début d'année, des panneaux blindés en fibre de verre pour protéger le bureau de son PDG et fondateur, dans son siège de Seattle. Selon le média américain, qui cite le fabricant, ces panneaux mesurent 3,8 cm d'épaisseur et résistent aux balles de fusils d'assaut. Ils auraient coûté 180 000 dollars à installer. Et ce n'est qu'une petite partie de ce que coûte la sécurité de Jeff Bezos à Amazon.

Un document remis à la SEC, le régulateur boursier américain, indique qu'Amazon a dépensé 1,6 million de dollars en 2018 pour protéger l'homme d'affaires en dehors des locaux de l'entreprise et hors de son temps de travail. Au-delà de son statut d'homme le plus riche du monde, Jeff Bezos fait face à certaines menaces que d'autres dirigeants n'ont pas, rappelle The Daily Beast. Jeff Bezos possède notamment le Washington Post, le journal dans lequel écrivait Jamal Khashoggi, le journaliste tué dans un consulat d'Arabie saoudite en octobre dernier. A ce titre, il est également la cible de critiques de la part de Donald Trump.

Le fondateur d'Amazon a aussi subi des pressions de la part du propriétaire du National Enquirer, le tabloïd qui a révélé la liaison entre Jeff Bezos et la présentatrice télé Lauren Sanchez.

A lire aussi : Jeff Bezos, Donald Trump, ses textos coquins... on vous résume l'affaire

Plus tôt ce mois-ci, Gavin de Becker, le consultant en sécurité du PDG d'Amazon, affirmait par ailleurs que l'Arabie saoudite "avait eu accès au téléphone de Jeff Bezos et avait obtenu des informations confidentielles".

Jeff Bezos n'est pas le seul dirigeant d'Amazon a être très protégé. C'est le cas également de Andy Jassy, le directeur général d'Amazon Web Services, et de Jeff Wilke, le directeur général mondial des consommateurs. Le bureau de ce dernier a d'ailleurs été équipé de panneaux et d'une porte blindés, ainsi que d'un bouton d'urgence, lors d'une rénovation l'année dernière, toujours selon The Daily Beast.

Dépenser des sommes folles pour protéger ses dirigeants est une pratique courante pour les entreprises tech. D'après The Daily Beast, la sécurité personnelle de Tim Cook a coûté 310 000 dollars à Apple l'année dernière, tandis qu'Oracle a dépensé 1,6 million de dollars pour la protection de Larry Ellison. Mais ce n'est pas grand chose par rapport aux 22,6 millions de dollars déboursés par Facebook pour la sécurité de Mark Zuckerberg sur la même période.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : D'Elon Musk à Bill Gates, ces milliardaires de la tech possèdent des jet privés

VIDEO: L'odeur de la piscine n'est pas due à un trop-plein de chlore dans l'eau — vous allez être surpris