Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Amazon a supprimé 20 000 avis, les utilisateurs auraient été payés pour mettre 5 étoiles

Amazon a supprimé 20 000 avis, les utilisateurs auraient été payés pour mettre 5 étoiles
Centre logistique Amazon à Lauwin-Planque © Reuters

Amazon a retiré 20 000 avis sur des produits après qu'une enquête du Financial Times a révélé que certains des utilisateurs britanniques publiant le plus de commentaires pourraient avoir profité du fait de laisser des notes positives. L'analyse du journal a montré que neuf des dix principaux "critiques" britanniques d'Amazon ont attribué cinq étoiles à des produits de marques chinoises peu connues. Le FT a trouvé ces mêmes produits dans des groupes et forums Facebook qui proposent des produits gratuits ou de l'argent en échange de notes.

Amazon a supprimé environ 20 000 commentaires de sept de ces utilisateurs quelques heures seulement après la publication de l'article du journal vendredi. Amazon a également supprimé des milliers d'évaluations analysées dans une étude sur les évaluations payantes réalisée par l'Université de Californie du Sud (USC) et l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Les avis positifs alimentent l'algorithme de classement des produits d'Amazon et déterminent si un produit obtient le label convoité "Amazon's choice". C'est pourquoi les vendeurs ont commencé à proposer leurs produits gratuitement aux internautes — ou même contre une rémunération — sur les groupes et forums Facebook.

Les chercheurs de l'USC et de l'UCLA ont identifié environ 2 500 de ces groupes, et environ 80 % des produits qui y étaient affichés provenaient de Chine. Leur article a montré que ces fausses évaluations peuvent élever temporairement la note d'un produit et provoquer une hausse des ventes à court terme.

Les chercheurs ont indiqué qu'environ un tiers des commentaires sur les produits qu'ils surveillaient ont été retirés par Amazon — et que la plupart mettaient cinq étoiles au produit.

Cet utilisateur a publié un avis toutes les quatre heures

L'analyse du FT a montré que le critique le mieux classé d'Amazon UK, Justin Fryer, a évalué des produits représentant un montant total de 15 000 £ (19 740 $) pour le seul mois d'août, dont trois pavillons de jardin, dix ordinateurs portables et même des maisons de poupées, en publiant un avis en moyenne toutes les quatre heures. Nombre des produits qu'il a évalués ont ensuite été mis en vente sur un compte eBay portant son nom et son adresse.

Justin Fryer a nié avoir reçu les produits gratuitement en échange d'évaluations positives, et a déclaré que les annonces sur eBay concernaient des produits en double qu'il avait reçus. Il a effacé son historique sur Amazon après avoir été contacté par le journal. Plusieurs autres critiques importants auraient également supprimé leur historique après avoir été contactées par le journal.

Amazon a investi plus de 500 millions de dollars dans la lutte contre la fraude et les abus en ligne en 2019, a déclaré un porte-parole à The Markup. Cela comprend des logiciels et des enquêteurs humains qui analysent des millions de commentaires par semaine. Le porte-parole a également déclaré que la société a "poursuivi des milliers de mauvais utilisateurs pour avoir tenté d'abuser de nos systèmes d'évaluation".

"Nous voulons que les clients d'Amazon fassent leurs achats en toute confiance en sachant que les avis qu'ils lisent sont authentiques et pertinents", a déclaré un porte-parole d'Amazon au FT, ajoutant que la société prend des mesures contre les personnes qui violent ses politiques.

Version originale : Grace Dean/Business Insider

A lire aussi — Amazon pourrait lancer une nouvelle plateforme réservée aux marques de luxe en septembre

Découvrir plus d'articles sur :