Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Amazon serait sur le point d'écoper d'une amende de l'UE pour des millions d'euros d'impôts impayés

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Amazon serait sur le point d'écoper d'une amende de l'UE pour des millions d'euros d'impôts impayés
© La commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager . Vimeo/Markus Böhnisch

Amazon est le dernier géant de la tech en date sur le point de recevoir une énorme amende.

La Commission européenne se préparerait à infliger une amende à l'entreprise pour des arriérés d'impôt au Luxembourg, où Amazon a monté une structure complexe pour payer le moins de taxes possibles sur ses opérations européennes, a rapporté le Financial Times.

Le montant pourrait s'élever à plusieurs centaines de millions d'euros et pourrait être annoncé mercredi 4 octobre.

L'enquête de Bruxelles a cherché à déterminer si le Luxembourg avait enfreint la loi européenne sur les aides d'Etat en autorisant le montage d'optimisation fiscale d'Amazon. La Commission estime qu'Amazon a mis ses bénéfices à l'abri d'impôts régionaux, en distribuant des royalties entre les entités du groupe.

L'Union européenne avait déjà ordonné à Apple de payer 13 milliards d'euros de remboursement après une enquête similaire. Ce montage est commun pour les multinationales de la tech — Uber a la même chose aux Pays-Bas —, mais Amazon a commencé à inscrire ses profits à la ligne "opérations locales" de ses comptes en 2015, soit après que l'UE commence ses enquêtes.

L'enquête sur Amazon dure depuis à peu près trois ans, selon le FT. Reuters avait rapporté l'an passé que la Commission s'approchait de la fin de son enquête, mais un porte-parole de Bruxelles a précisé à Business Insider qu'elle était toujours en cours, il y a un mois.

Amazon et le Luxembourg ont déjà affirmé par le passé qu'ils ne faisaient rien de mal.

La Commission a décidé de se montrer ferme face aux multinationales qui essaient de ne pas payer d'impôts. Plus tôt cette année, Margrethe Vestager a imposé une amende de 2,4 milliards d'euros à Google, pour avoir mieux mis en avant son service de shopping en ligne que ses concurrents.

Version originale: Shona Gosh/Business Insider UK

Découvrir plus d'articles sur :