Amazon annonce officiellement que son nouveau siège sera partagé entre New York et la Virginie

Le PDG d'Amazon Jeff Bezos. Amy Harris/Invision/AP

  • Amazon a officiellement annoncé son intention de scinder en deux son deuxième projet de siège social, baptisé HQ2.
  • La société a choisi le quartier de Long Island City dans le Queens, dans l'État de New-York, et le nouveau district de National Landing, situé à Arlington en Virginie.
  • Amazon a également annoncé l'ouverture d'un nouveau bureau à Nashville dans le Tennessee, et prévoit d'y embaucher 5000 personnes et d'investir 230 millions de dollars (environ 204 millions d'euros).
  • Cette annonce fait suite à près d'un an de spéculations de différents chefs d'entreprise et dirigeants locaux mais aussi du grand public.
  • L'agglomération de Washington DC a toujours été considérée comme favorite, mais l'annonce d'un siège à New York est une véritable surprise.

Amazon a enfin officiellement pris sa décision.

La société a annoncé mardi 13 novembre 2018 la division de son second projet de siège social, baptisé HQ2. Les deux sites — le quartier de Long Island City dans le Queens et l'État de New York, et le nouveau district de National Landing à Arlington en Virginie —auront chacun environ la moitié des 50.000 employés et de l'investissement promis, a annoncé la société.

"Nous sommes ravis de construire un nouveau siège social à New York et dans le nord de la Virginie", a déclaré le PDG d'Amazon Jeff Bezos, dans un communiqué. "Ces deux sites nous permettront d'attirer des talents d'envergure internationale, qui nous aideront à continuer de créer de nouvelles choses pour nos clients ces prochaines années. L'équipe a fait un excellent travail en sélectionnant ces sites et nous sommes impatients de nous intégrer au sein de ces communautés."

La ville de New York a offert à Amazon des avantages fiscaux directs s'élevant à 1,525 milliard de dollars (environ 1,352 milliard d'euros), sur la base des 25.000 emplois que la société avait promis de créer, tandis que la Virginie a promis 573 millions de dollars (environ 508 millions d'euros) en échange à la société.

Long Island City est située de l'autre côté de l'East River, en face de Manhattan. National Landing, une nouvelle région qui englobe Crystal City, Pentagon City et Potomac Yard, est située près de l'Aéroport national Ronald Reagan, de l'autre côté de la rivière Potomac, à Washington DC.

Samantha Lee/Business Insider

Amazon a également annoncé mardi l'ouverture d'un nouveau bureau à Nashville, dans le Tennessee, où la société prévoit de recruter 5000 personnes et d'investir 230 millions de dollars. Amazon a appelé ce nouveau bureau le "Centre d'excellence des opérations".

Amazon a de plus dit qu'elle commencerait à recruter des employés dès l'année prochaine pour ces trois nouveaux sites. La société a déclaré qu'elle espérait avoir au moins une partie de son nouveau siège opérationnelle en 2019.

Le processus de sélection, mené en secret, sera pour la première fois examiné par le public, car les fonctionnaires des villes et des États qui travaillaient avec Amazon étaient liés par des accords de confidentialité très stricts. Les programmes d'avantages fiscaux proposés par New York et la Virginie seront notamment examinés.

La saga HQ2 a débuté en septembre 2017, lorsque la société a officiellement lancé son appel d'offres aux villes pour proposer un nouveau siège.

Dans sa demande, Amazon avait promis 50.000 emplois et 5 milliards de dollars d'investissement (environ 4,4 milliards d'euros) à la nouvelle ville hôte. Presque toutes les grandes régions métropolitaines des États-Unis ont postulé. Amazon a désormais des données sur de nombreuses villes américaines grâce à ce processus.

En décembre dernier, Amazon avait réduit la liste à 20 sites en ayant à peine fait le tour du processus de sélection.

Amazon a déclaré que la société pourrait recevoir jusqu'à 102 millions de dollars (environ 90,4 millions d'euros) d'avantages fiscaux pour son nouveau bureau situé au centre-ville de Nashville.

Cette annonce officielle fait suite à un article du New York Times daté du 5 novembre et citant New York et l'agglomération de Washington DC comme choix privilégiés pour le projet HQ2. Cet article faisait suite à un article du Wall Street Journal selon lequel Amazon envisageait de scinder son siège en deux.

La sélection de deux villes semblait imprévue car elle ne faisait pas partie du plan proposé par Amazon pour le HQ2. Une petite note en bas de la demande de proposition d'Amazon laissait toutefois entrevoir cette possibilité.

"Amazon peut sélectionner une ou plusieurs propositions et négocier avec les parties soumettant de telles propositions avant de décider d'une ville, ou ne sélectionner aucune proposition et ne conclure aucun accord", peut-on lire sur la dernière ligne de la demande de proposition.

Toutes les observations confirmaient la région de Washington, qui avait proposé trois régions distinctes. Amazon a rejoint la chambre de commerce de Washington en août. Ajoutons qu'Amazon avait déjà ses activités de politique publique et de lobbying dans le District de Colombia, la capitale des États-Unis semblait donc être la grande favorite.

Ces derniers mois, les cotes de pari concernaient surtout le nord de la Virginie. La région se situe dans ce que l'on appelle le "centre de gravité de l'Internet américain", ce qui augmentait ses chances. Le site d'actualité locale ARLnow.com, a déclaré avoir constaté une augmentation inhabituelle du trafic d'Amazon dans un article de décembre intitulé "County Wins Top Environmental Award" décerné par l'ONG US Green Building Council, qui explique comment le comté d'Arlington en Virginie a été le premier aux États-Unis à être sélectionné pour un prix écologique.

Il y avait moins de spéculation sur la ville de New York, mais le gouverneur Andrew Cuomo a récemment partagé son souhait d'accueillir Amazon.

"Je vais changer mon nom pour Amazon Cuomo s'il le faut", a déclaré Andrew Cuomo à la presse le 5 novembre. "Ce serait un formidable coup de pouce économique."

Version originale: Dennis Green/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Amazon compte construire un second siège aux Etats-Unis qui serait de la même taille que ses 33 immeubles à Seattle

VIDEO: Ces gouttes dans les yeux pourraient rendre les lunettes et lentilles de contact obsolètes