Amazon aurait menacé de licencier des employés qui s'étaient prononcés contre ses politiques environnementales

Kevork Djansezian / Getty Images

Amazon aurait envoyé des e-mails de menace à certains de ses employés qui se sont prononcés contre la politique environnementale de l'entreprise, rapporte le Washington Post. Le géant du e-commerce aurait envoyé ces courriels en novembre 2019 à deux employés cités dans un article du Washington Post datant d'octobre, dans lequel ils critiquaient les activités cloud de la société pour des pratiques qui, selon eux, aidaient à l'exploration pétrolière et gazière.

Les e-mails accusaient les employés, Maren Costa et Jamie Kowalski, de violer la politique de communication externe d'Amazon et disaient que de futures violations pourraient "entraîner des mesures correctives officielles, pouvant aller jusqu'à la cessation de votre emploi chez Amazon". Le Washington Post a dit avoir consulté l'e-mail envoyé à Maren Costa, et que Jamie Kowalski avait reconnu avoir bien reçu un e-mail similaire, mais avait refusé de faire d'autres commentaires.

Maren Costa a dit que le service des ressources humaines d'Amazon l'avait rencontrée avant qu'elle ne reçoive l'e-mail en question. "C'était effrayant d'être convoquée à une entrevue comme celle-là, puis de recevoir un courriel de suivi disant que si je continuais à parler, je pourrais être renvoyée", a-t-elle confié au Washington Post. 

La politique de communication externe d'Amazon exige que les employés obtiennent l'approbation de la société avant de parler publiquement de ses activités, de ses produits, de ses services, de sa technologie ou de ses clients, a indiqué la société. Cette politique s'applique aussi bien aux interviews dans les médias qu'aux articles publiés sur les réseaux sociaux. 

"Notre politique en matière de communication externe n'est pas nouvelle et nous pensons qu'elle est similaire à celle d'autres grandes entreprises", a déclaré un porte-parole à Business Insider US. "Tout le monde chez Amazon est un bâtisseur et est encouragé à travailler au sein de ses équipes pour innover au nom de nos clients, ce qui inclut de suggérer des améliorations à la façon dont nous opérons à travers ces canaux internes".

Le porte-parole d'Amazon a dit que la société a récemment mis à jour sa politique de communication "pour faciliter la participation des employés aux activités externes telles que les discours, les interviews avec les médias, et l'utilisation du logo de la société". Au lieu d'envoyer un courriel pour obtenir l'approbation d'une demande de communication, les employés peuvent maintenant soumettre des demandes par le biais d'une page intranet, a dit le porte-parole.

Le service des ressources humaines d'Amazon suit les violations de cette politique, a précisé l'entreprise. "Comme pour toute politique d'entreprise, les employés peuvent recevoir une notification de notre équipe des ressources humaines si nous apprenons qu'une règle n'est pas suivie", a dit le porte-parole.

Version originale : Hayley Peterson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici pourquoi Facebook, Google et les autres grandes entreprises de la tech mettent à jour leur politique de confidentialité en 2020

VIDEO: Cette carafe innovante devrait vous permettre de conserver une bouteille de vin plus de 12 jours