Amazon dément avoir modifié son algorithme de recherche pour favoriser ses propres produits

Amazon contrôle à elle seule 36,5% des ventes au détail en ligne aux Etats-Unis. Saul Loeb/Getty Images

Amazon dément avoir modifié ses algorithmes de recherche pour favoriser ses propres produits afin de gagner le plus d'argent possible. Un article du Wall Street Journal, publié lundi, décrit en détail un changement dans l'algorithme d'Amazon qui se serait produit à la fin de l'année dernière. Pendant plus d'une décennie, les résultats de recherche d'Amazon ont principalement affiché les produits les plus vendus et les plus pertinents. Une fois l'algorithme modifié, les produits qui seraient les plus rentables pour Amazon auraient été mis en avant, tels que les produits de marque distributeur de l'entreprise ou ceux de tiers sur lesquels Amazon ferait le plus de marges.

Les personnes qui ont travaillé sur les changements ont assuré à Dana Mattioli, journaliste au Wall Street Journal, que les dirigeants d'Amazon avaient fait pression pour mettre en place ces changements, malgré la résistance des développeurs et des avocats de l'entreprise. Mais lundi, Amazon a publié une déclaration catégorique réfutant les informations du Wall Street Journal.

"Le Wall Street Journal a tort, a déclaré un porte-parole d'Amazon à Business Insider US. Nous avons longuement expliqué que leur 'scoop' provenant de sources anonymes n'était pas exact sur le plan factuel, mais ils ont quand même continué. Le fait est que nous n'avons pas changé les critères que nous utilisons pour classer les résultats de recherche afin d'inclure la rentabilité. Nous présentons les produits que les clients voudront, qu'il s'agisse de nos propres marques ou de produits proposés par nos partenaires commerciaux. Comme n'importe quel magasin le ferait, nous étudions la rentabilité des produits que nous présentons sur le site, mais ce n'est qu'une mesure parmi d'autres et en aucun cas un facteur clé de ce que nous montrons aux clients."

Le monopole Amazon

Amazon contrôle désormais à elle seule 36,5% des ventes au détail en ligne aux Etats-Unis. Sa barre de recherche est le moyen numéro 1 pour les consommateurs américains pour trouver des produits à acheter en ligne, selon la société d'analyse de données Jumpshot. Le géant de l'ecommerce fait actuellement l'objet d'une enquête de la Federal Trade Commission (Commission fédérale du commerce), qui cherche à savoir si Amazon utilise sa position dominante pour écarter ses concurrents de manière déloyale. Les avocats d'Amazon eux-mêmes seraient inquiets que les changements apportés à son algorithme de recherche puissent violer les lois antitrust, selon le Wall Street Journal.

Jeff Bezos, PDG d'Amazon, attribue le succès de l'entreprise à son principe de "l'obsession du client", qui met en avant sa volonté de gagner la confiance des clients. Les employés ont dit au Wall Street Journal qu'ils craignaient que le principe ne soit violé par les changements d'algorithme.

Les activités d'Amazon sous marque distributeur représentent actuellement moins de 2 milliards de dollars, mais leur chiffre d'affaires devrait atteindre 31 milliards de dollars d'ici 2022, selon la société d'investissement Suntrust Robinson Humphrey.

Version originale : Business Insider / Aaron Holmes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Selon Elon Musk, Tesla devrait s'inspirer d'Amazon pour optimiser ses livraisons

Une chercheuse en astronomie explique comment un seul débris spatial pourrait bouleverser notre quotidien