Publicité

Amazon développe un réfrigérateur intelligent qui commande automatiquement les courses

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Amazon développe un réfrigérateur intelligent qui commande automatiquement les courses
Plusieurs entreprises à l'instar de Samsung travaillent sur des technologies similaires. © David Becker/Getty Images
Publicité

Amazon est en train de développer un réfrigérateur capable de détecter automatiquement les aliments qui manquent ou les produits dont la date d'expiration est dépassée, puis de passer directement les commandes de réapprovisionnement. L'appareil utiliserait la technologie de vision par ordinateur utilisée dans les magasins sans caisse Amazon Go, révèle Insider.

Le service de magasins physiques d'Amazon, qui a créé la technologie "just walk out", dirige le projet de réfrigérateur. Cette équipe est responsable d'autres produits de pointe que l'on trouve dans la chaine de supérette high tech, comme le chariot intelligent appelé Dash Cart – il permet aussi de faire ses courses sans passer à la caisse – et le système de paiement avec la paume de la main. D'autres segments, tels que l'équipe Fresh grocery d'Amazon et l'unité de matériel Lab126, sont également impliqués, selon des sources proches du dossier.

À lire aussi — Amazon va commercialiser un robot pour surveiller sa maison et alerter en cas d'intrusion

Des recettes proposées par le réfrigérateur

Le nouveau réfrigérateur, dont le nom de code interne est Project Pulse, est conçu pour suivre votre inventaire et vos habitudes d'achat, prédire ce que vous voulez et vous le faire livrer. Le système sera capable de vous avertir automatiquement si certains produits que vous achetez régulièrement, comme les œufs, sont sur le point d'être épuisés ou approchent de leur date de péremption, ont indiqué les personnes interrogées. Il pourrait également faciliter la commande de ces produits via Amazon Fresh ou Whole Foods.

D'autres fonctionnalités sont en cours de discussion, notamment des suggestions de recettes, dans le cas où un produit comme le saumon est resté dans le réfrigérateur pendant une semaine et doit être cuisiné rapidement, ainsi que des conseils en matière de santé et de nutrition.

Certaines émissions de télévision et colonnes de médias ont prédit avec précision l'idée d'Amazon pour un réfrigérateur intelligent citant une chronique de 2017 de The Verge. L'un des interrogés a ajouté que le réfrigérateur intelligent de Jìan-Yáng dans la populaire émission de HBO "Silicon Valley" se rapprochait du concept.

HBO

Amazon ne produirait pas lui-même les réfrigérateurs intelligents indique une source. Le géant du e-commerce souhaite plutôt s'associer à un fabricant d'appareils électroménagers, et il a déjà eu des discussions approfondies avec un certains nombres de marques grand public. Ces appareils seront probablement pré-installés avec la technologie de la caméra Amazon et le logiciel de vision par ordinateur. L'assistant vocal Alexa pourrait être ajouté au réfrigérateur intelligent, mais ce n'est pas une priorité pour le moment.

L'équipe travaille sur ce projet depuis au moins deux ans. On ne sait pas quand il sera officiellement lancé, et il est possible qu'Amazon arrête le projet, ont déclaré les personnes, qui ont parlé sous couvert d'anonymat. Un porte-parole d'Amazon a refusé de commenter.

Un réfrigérateur intelligent représenterait l'expansion continue de la société dans les foyers des consommateurs. La semaine dernière, Amazon a dévoilé un robot domestique, Astro, qui peut prendre des appels vidéo et surveiller les maisons. Amazon a également lancé sa première télévision de marque aux États-Unis le mois dernier. Cela s'ajoute à une série d'appareils domestiques personnels, dont un four à micro-ondes, des haut-parleurs intelligents et une horloge murale.

À lire aussi — Amazon s'oppose à une augmentation de ses frais de port pour les livres en France

Le lancement du réfrigérateur intelligent d'Amazon placerait également le géant du commerce électronique en concurrence directe avec d'autres fabricants d'appareils électroménagers, dont Samsung, LG et General Electric. Bon nombre de ces entreprises vendent leurs produits sur le marché en ligne d'Amazon.

Plus largement, cela montre l'ambition du groupe d'introduire sa technologie "Just walk out" (système de paiement sans caisse, ndlt) dans d'autres parties du monde. En septembre, Amazon a annoncé que deux magasins Whole Foods commenceraient à utiliser cette technologie.

Le réfrigérateur Amazon devrait coûter cher, compte tenu de la complexité de la technologie utilisée. Le public cible sera probablement les ménages à revenu élevé qui sont déjà des abonnés actifs à Prime. Cela s'inscrit dans la dernière stratégie d'Amazon, qui consiste à commercialiser des gadgets coûteux, un changement majeur pour une entreprise connue pour utiliser le prix abordable comme un facteur clé de différenciation.

Amazon s'attend à ce que le coût du réfrigérateur intelligent diminue au fur et à mesure de la maturation de la technologie et de l'augmentation des ventes unitaires, explique une source.

Le robot Astro. Amazon

Une initiative non divulguée

L'équipe chargée du réfrigérateur intelligent est répartie entre Seattle, l'Inde et la Californie du Sud, notamment Irvine et San Diego, selon des personnes connaissant bien le projet. Moins de 100 personnes travaillent dessus, bien que la société ait investi au moins 50 millions de dollars par an dans cette initiative, selon ces personnes.

Gopi Prashanth, un directeur de la vision par ordinateur et de l'intelligence artificielle, dirige le projet. Son profil LinkedIn indique qu'il a déjà participé au lancement d'Amazon Go et du Dash Cart et qu'il travaille sur une "initiative non divulguée couvrant le matériel, les logiciels et la recherche dans le domaine de la vision par ordinateur et de l'intelligence artificielle."

L'équipe de Gopi Prashanth a connu une forte rotation ces dernières années, car le projet s'est enlisé et a été confronté à des défis croissants, ont indiqué les personnes concernées. Certains des premiers responsables, dont Robert Simmering, l'un des premiers à avoir lancé l'idée, sont partis. Gopi Prashanth rend compte à Dilip Kumar, le vice-président de la vente au détail physique et de la technologie.

À lire aussi — Amazon veut embaucher 12 000 saisonniers en France pour les fêtes de fin d'année

L'ambition d'une chaîne de supermarchés

En interne, on s'inquiète de plus en plus du ralentissement de la croissance d'Amazon dans le secteur de l'épicerie, en particulier avec l'essor rapide d'Instacart, a déclaré l'une des personnes interrogées. Les employés de l'épicerie d'Amazon ont soulevé ce problème lors d'une réunion générale en août, affirmant que le produit et l'expérience utilisateur d'Amazon étaient "inférieurs" à ceux de "certaines start-ups dans le domaine de l'épicerie qui ont des ressources bien plus limitées", a rapporté Insider.

Les ventes d'épicerie en ligne d'Amazon aux États-Unis devraient augmenter de 12,9% cette année pour atteindre 29,12 milliards de dollars, selon Insider Intelligence. Cela donnerait à Amazon une part de marché de 23,8% dans le secteur de l'épicerie numérique, plaçant le groupe juste derrière Walmart à 25,3%.

Mais les ventes numériques ne représentent encore qu'environ 10% des ventes globales de produits d'épicerie, et c'est dans les ventes hors ligne qu'Amazon "continuera à lutter" dans les années à venir, car il n'a pas le même niveau de présence physique que des concurrents comme Walmart, Kroger et Target, selon Insider Intelligence.

Cet article de Eugene Kim a d'abord été publié sur Insider Premium

À lire aussi — Google, Zara, Amazon... Voici comment ces géants du commerce ont choisi leurs noms

Découvrir plus d'articles sur :