Amazon est en train de discuter avec les distributeurs en France et pourrait refaire le coup de Whole Foods

Jeff Bezos, DG d'Amazon. Business Insider/Michael SetoL

Après avoir racheté Whole Foods aux Etats-Unis, Amazon continue de guetter les cibles dans la grande distribution. 

Et le géant du e-commerce s'intéresse semble-t-il beaucoup en ce moment à la grande distribution française. Dernier contact en date: le groupe Leclerc.

Michel-Edouard Leclerc, président du groupement de distributeurs indépendants Leclerc, a déclaré à Reuters ce mercredi 4 octobre 2017 avoir été approché par le géant Amazon. 

"Oui, nous sommes approchés par Amazon", a-t-il affirmé, ajoutant qu'"Amazon pourrait, pourquoi pas, devenir notre logisticien", en marge d'une conférence sur la consommation.

Le numéro un de la distribution alimentaire en France propose déjà, dans "quelques dizaines de magasins" des casiers de livraison dédiés à Amazon. Ce système "devrait se généraliser dans l'ensemble de la distribution", a-t-il estimé. 

La déclaration de Michel-Edouard Leclerc arrive alors que le secteur de la distribution bruisse de rumeurs sur des marques d'intérêts d'Amazon à l'égard d'enseignes françaises. 

Hier, Le Monde rapportait ainsi que le géant américain de la vente en ligne aurait pris des contacts avec Casino, pour son enseigne Monoprix, que ce soit pour nouer des partenariats ou réaliser une acquisition. 

Selon le quotidien français, Amazon se serait rapproché également d'Intermarché et de Système U. Un porte-parole de Système U a précisé que ça serait en vue d'un accord éventuel sur le "sourcing" des produits, mais le groupe n'a pas donné suite à la demande d'Amazon.

Selon le Monde, "Amazon serait en quête d'une quinzaine d'implantations de commerce physiques en France, et notamment à Paris (...). Objectif: ouvrir d'ici deux ans des boutiques, s'inspirant du concept de magasin sans caisse que le géant teste à Seattle, Amazon Go."

La semaine dernière, le magazine Valeurs Actuelles rapportait de son côté qu'une rumeur de rachat de Carrefour par Amazon circulait dans les salles de marché. Mais de nombreux analystes estiment que si des formes de coopérations semblent envisageables, l'hypothèse d'un rachat pur et simple semble peu crédible. 

S'agissant de Carrefour, "la complexité de son modèle, en particulier en France, n'en fait pas une cible idéale, surtout au vu des chantiers que le groupe va engager dans l'Hexagone", a indiqué Christian Devismes, analyste de CM-CIC à Reuters.

Aux Etats-Unis, l'entreprise de Jeff Bezos a surpris le secteur en rachetant en juin la chaîne d'épiceries bio Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars. Il s'agit de la plus grosse acquisition faite par Amazon de toute son histoire. 

Depuis, les clients de Whole Foods constatent déjà des changements. Et les employés redoutent maintenant d'être remplacés au profit d'un supermarché parfaitement automatisé.

Amazon remonte ainsi méthodiquement les étapes de la chaîne: logistique, connaissances des clients, paiement instantané en un clic, politique commerciale, approvisionnement alimentaire et automatisation d'un magasin avec Amazon Go.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici tous les changements qu'Amazon est en train d'introduire chez Whole Foods

VIDEO: 3 façons surprenantes qui montrent que les humains continuent d'évoluer