Amazon essaie de combattre les vendeurs qui proposent des produits récupérés dans les ordures

Certains produits à vendre sur Amazon peuvent provenir d'une benne à ordures. REUTERS/Shannon Stapleton

Vous pouvez vraiment acheter à peu près tout et n'importe quoi sur Amazon ... même des ordures. C'est la conclusion d'une enquête des journalistes du Wall Street Journal (WSJ),  Khadeeja Safdar, Shane Shifflett et Denise Blostein. Non seulement ils ont réussi à trouver des vendeurs offrant des articles provenant des poubelles, mais ils ont également pu ouvrir leur propre page Amazon composée de produits trouvés dans les ordures. Les vendeurs d'Amazon avec lesquels les journalistes se sont entretenus leur ont expliqué comment trouver des articles jetés, les nettoyer et parfois les emballer sous film rétractable pour qu'ils aient l'air neufs. Pour finir par les mettre en vente sur le site web d'Amazon.

Un vendeur a déclaré au WSJ que pendant plus d'un an, grâce à Amazon Prime, il a vendu des produits comme des humidificateurs et des claviers, récupérés dans des bennes à ordures. Pour tester la rigueur du processus de sélection d'Amazon, le journal a effectué le test avec ses propres journalistes. Ils ont plongé dans des poubelles, derrière des magasins comme Michaels et Trader Joe's, trouvé des articles neufs ou non ouverts, qu'ils ont ensuite revendu sur Amazon, et ça a fonctionné. Le quotidien a pu vendre plusieurs articles par l'intermédiaire d'Amazon, y compris un pot de crème au citron de Trader Joe.

En réponse, Amazon étend son dispositif de vérification des sources 

En réponse à l'enquête du WSJ, Amazon a mis à jour sa politique interne afin d'interdire spécifiquement aux vendeurs de proposer des articles provenant des ordures. Une pratique qui a toujours été incompatible avec les attentes élevées d'Amazon envers ses vendeurs et qui est interdite par le Code de conduite des vendeurs sur la plateforme. Ce code exige que les vendeurs agissent de façon juste et honnête pour garantir une bonne expérience d'achat au client. "Il relève de la responsabilité des vendeurs d'Amazon de mettre la barre haut en terme de qualité des produits ", a déclaré un porte-parole d'Amazon à Business Insider US.

À lire aussi — Des décorations de Noël avec des images d'Auschwitz vendues sur Amazon

"Il s'agit d'incidents isolés qui ne reflètent pas l'expérience client de haute qualité offerte par les millions de petits vendeurs indépendants qui vendent leur produits sur notre site chaque jour. Les actes de quelques mauvais acteurs aux activités négligentes et potentiellement illégales sont injustes pour la grande majorité de nos extraordinaires vendeurs. Nous avons élargi la portée de nos efforts actuels de vérification de la chaîne d'approvisionnement. Nous avons également accru les vérifications ponctuelles de la documentation qui assure la conformité des vendeurs à nos politiques. Nous prendrons les mesures appropriées contre les personnes impliqués, y compris d'éventuelles actions en justice."

L'entreprise souffre de l'ampleur de sa gigantesque plateforme de vente  

Ce n'est pas la première fois que le processus de modération d'Amazon est remis en question. Plus tôt cette année, une autre enquête du WSJ a révélé que plus de 4 000 articles en vente sur la plateforme avaient été "déclarés dangereux par des organismes fédéraux". Parmi ces produits, environ la moitié d'entre eux étaient des jouets et des médicaments pour lesquels il manquait des étiquettes avertissant des risques pour la santé. 

À lire aussi — Voici comment Amazon est devenu incontournable en une décennie

L'ampleur de la plateforme de vente en ligne d'Amazon constitue l'une des raisons pour lesquelles ces problèmes se multiplient. En effet, la société affirme que plus de 50 % de ses ventes totales d'unités proviennent de vendeurs indépendants. Amazon surveille les articles à vendre en utilisant "une combinaison d'intelligence artificielle et de systèmes manuels", selon ses déclarations au WSJ. Mais il est clair que certains produits — même ceux qui proviennent d'une benne à ordures — ont trouvé le moyen de passer à travers les mailles du filet.

Version originale : Avery Hartmans /Business Insider US. Traduit de l'anglais par Mégan Bourdon. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'immense majorité des vendeurs sur Amazon et Cdiscount frauderaient la TVA

Ce sac à dos connecté va faciliter la vie des cyclistes