Amazon fait le choix de réduire encore ses délais de livraison et sa marge trinque

Amazon a fait le choix de réduire encore ses délais de livraison et c'est sa marge qui trinque. A New York, le 25 juillet 2019. REUTERS/Lucas Jackson

Amazon a publié jeudi 25 juillet 2019 des résultats inférieurs aux attentes pour le deuxième trimestre et le géant américain du commerce en ligne prévoit un tassement de son résultat sur le trimestre en cours. Cette prévision est la conséquence de ses investissements pour augmenter ses ventes et réduire ses délais de livraison. Amazon, dont le programme de fidélité Amazon Prime compte plus de 100 millions d'abonnés payants, investit lourdement pour rester devant des concurrents, comme Walmart aux Etats-Unis qui promet de livrer les achats en ligne en deux jours sans frais d'abonnement.

"Les clients répondent bien à l'offre en un jour pour Prime — on a reçu beaucoup de retours positifs et la croissance des ventes a accéléré", se réjouit Jeff Bezos, le fondateur et PDG du groupe, dans le communiqué de résultats. Amazon promet désormais de livrer en un jour ses clients Prime. Cette décision n'est pas anodine pour ses finances : les analystes évaluent à 800 millions de dollars le coût de réduction de ses délais de livraisons, sur le seul deuxième trimestre. C'est plus que ce qu'Amazon avait envisagé à laisser entendre Brian Olsavsky, le directeur financier d'Amazon, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

Il n'y a pas que le programme Prime qui a fait grimper les coûts

Mais il n'y a pas que le programme Prime qui a fait grimper ses coûts. L'entreprise a considérablement augmenté ses dépenses de marketing, qui ont bondi de 48% pour atteindre 4,3 milliards de dollars. Une grande partie de cette somme a été consacrée à la promotion des activités d'Amazon Web Services (AWS), sa solution de services dans le cloud et plus grand division contributrice au bénéfice de l'entreprise, a déclaré M. Olsavsky. Malgré un taux de 37%, c'est la croissance trimestrielle la plus basse depuis cinq ans d'AWS.

Amazon, qui a prévu de recruter 1800 personnes en France en 2019, a fait état d'un bénéfice de 2,6 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) alors que les analystes attendaient un résultat de l'ordre de 2,8 milliards. 

A lire aussi — Amazon diffusera désormais Roland Garros avec France Télévisions

Voici quelques chiffres clés des résultats du deuxième trimestre d'Amazon, comparés aux résultats de l'année précédente :

  • Chiffre d'affaires total : 63,40 milliards de dollars, en hausse de 19,9% sur un an, dont 12 milliards de dollars pour les ventes de tiers sur sa place de marché et 3 milliards pour les autres revenus dont la publicité. Amazon prévoit un chiffre d'affaires global entre 66 et 70 milliards au troisième trimestre.
  • Bénéfice : 2,6 milliards de dollars contre 2,5 milliards de dollars en 2018. Prévisions de bénéfice compris entre 2,1 et 3,1 milliards de dollars, contre 3,7 milliards un an plus tôt.

L'action Amazon, en hausse de plus de 31% depuis le début de l'année, cédait 2,3% à 1 928,50 dollars en après-Bourse à Wall Street après avoir fini la séance régulière en repli de 1,35%.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Concurrence : l'amende colossale que pourrait infliger Bruxelles à Amazon

VIDEO: Voici les 8 sports qui vous font brûler le plus de calories