Amazon est l'investisseur principal d'une énorme levée de fonds de 575 millions de dollars dans le service de livraison de repas Deliveroo, renforçant ainsi sérieusement la concurrence avec la filiale Uber Eats d'Uber. Ce nouveau tour, auquel ont participé les investisseurs historiques, porte à 1,35 milliards de dollars l'argent levé par Deliveroo depuis sa création, faisant de la startup l'une des mieux financées en Europe. La dernière valorisation de Deliveroo était de 2 milliards de dollars. Selon nos confrères de Business Insider UK, cette nouvelle levée de fonds se serait réalisée sur une valorisation de 4 milliards de dollars.

"Ce nouvel investissement permettra à Deliveroo de croître et d'offrir aux clients encore plus de choix, adaptés à leurs goûts personnels, d'offrir aux restaurants de plus grandes possibilités de croissance et d'expansion de leurs activités, et de créer un travail plus flexible et mieux rémunéré pour les coursiers. Amazon a été une source d'inspiration pour moi personnellement et pour l'entreprise, et nous sommes impatients de travailler avec une organisation aussi obnubilée par le client", a déclaré le cofondateur et DG de Deliveroo Will Shu, cité dans un communiqué.

L'entreprise a crû à une vitesse folle grâce à son application qui permet en quelques actions de commander de la nourriture de restaurants locaux. Mais l'entreprise a été vivement critiquée, à l'instar des autres startups du secteur, pour les conditions de travail et les revenus octroyés à des travailleurs indépendants qui ne bénéficient pas des avantages du statut de salarié, notamment en cas d'accident du travail.

A lire aussi : Le patron de Deliveroo nous explique ce qu'il s'est passé en France depuis 20 ans pour que la startup arrive à s'y développer

Baseé à Londres, Deliveroo travaillerait avec 60 000 coursiers pour livrer les repas de plus de 80 000 restaurants et points de vente à emporter dans 14 pays dont la France. Dans l'Hexagone, elle affronte Uber Eats, Just Eat mais aussi à un degré moindre Glovo et Frichti. Cette opération financière renforce Deliveroo pour lutter contre Uber Eats dont l'activité ne cesse de croître. L'an dernier, Bloombeg avait annoncé qu'Uber envisageait d'acheter Deliveroo. Un accord ne s'est jamais concrétisé, et Uber a été introduit à la Bourse de New York il y a quelques jours.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Cadences infernales, management brutal... les pratiques de Frichti attaquées par un livreur

VIDEO: Cette carte du monde est faite de petites îles artificielles sur lesquelles on peut se promener