Amazon et Microsoft s'allient pour que leurs assistants personnels intelligents Alexa et Cortana se parlent entre eux

Jeff Bezos, patron d'Amazon. Drew Angerer/Getty Images

Amazon et Microsoft ont décidé de s'allier pour que leurs assistants personnels intelligents se parlent entre eux.

Ce partenariat surprenant signifie qu'Alexa, l'assistant personnel intelligent contrôlé par commande vocale d'Amazon, et Cortana, celui de Microsoft, pourront communiquer entre eux pour avoir accès à leurs fonctionnalités respectives. 

Quelqu'un qui possède l'enceinte intelligente Amazon Echo pourrait utiliser Cortana pour planifier une réunion ou pour vérifier le calendrier, a suggéré Amazon dans un communiqué de presse qui annonçait la nouvelle ce mercredi 30 août 2017. Ou bien les utilisateurs de Cortana pourraient contrôler leur maison connectée via Alexa.

Quand cette fonctionnalité sera disponible plus tard dans l'année, les utilisateurs pourront avoir accès à un assistant virtuel via l'autre (du moins au départ) en disant "Alexa, ouvre Cortana" ou "Cortana, ouvre Alexa", pour ensuite donner leurs instructions. 

Le DG de Microsoft Satya Nadella a ainsi déclaré: "Faire en sorte que Cortana soit accessible pour tous nos clients où qu'ils soient et à travers n'importe quel appareil constitue une priorité pour nous. Intégrer les connaissances de Cortana, Office 365, des engagements pris, des rappels à Alexa représente une grande avancée pour atteindre ce but."

Jeff Bezos, patron d'Amazon, a quant à lui dit: "Le monde est grand et comporte tellement de facettes. Il y aura des agents intelligents multiples qui réussiront, chacun d'entre eux avec un accès à des séries différentes de données et avec des domaines d'expertises différents. Ensemble, leurs forces se compléteront l'une l'autre et offriront aux consommateurs une expérience plus riche et encore plus utile. C'est génial pour les détenteurs de l'enceinte Echo qu'ils puissent accéder facilement à Cortana."

Satya Nadella, DG de Microsoft. Justin Sullivan/Getty Images

Les deux patrons ont aussi parlé de ce partenariat dans les colonnes du New York Times

Jeff Bezos a déclaré qu'il s'attendait à l'avenir que les gens utilisent différents assistants personnels intelligents pour différentes choses, en disant: "Je veux que les clients aient accès au plus grand nombre d'IA possible."

Les deux dirigeants ont affirmé qu'ils n'avaient pas parlé à Apple ni à Google, qui ont respectivement Siri et Google Assistant, pour faire équipe — même si Amazon et Microsoft seraient partants pour le faire.

La compétition s'est intensifiée dans le domaine des assistants virtuels. Tous les acteurs majeurs ont en un, ils se battent pour être leader dans le domaine, en faisant le plus possible pour les intégrer dans le plus grand nombre d'appareils possible, des voitures aux frigidaires. Une fois que vous avez choisi d'intégrer un écosystème, il est peu probable que vous en changiez.

Ce partenariat a élargi les offres d'Amazon et de Microsoft, leur permettant de proposer de nouvelles fonctionnalités — une chose particulièrement importante car, contrairement à Apple et Google, aucune des deux entreprises n'a réussi à faire de grands progrès dans le mobile.

Version originale: Rob Price/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Nike a un problème 'impensable' jusqu'ici avec sa marque Jordan

Facebook ne veut pas diffuser les vidéos en direct avec un léger différé après l'attentat en Nouvelle-Zélande