Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Amazon pourrait lancer une nouvelle plateforme réservée aux marques de luxe en septembre

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Amazon pourrait lancer une nouvelle plateforme réservée aux marques de luxe en septembre
Autrefois boudé par le secteur du luxe, Amazon s'en est rapproché au fils des années. © Pixabay

Le géant du e-commerce ferait-il un pas de plus dans la vente de produits de luxe ? D’après le site WWD, Amazon a signé des partenariats avec une douzaine de marques de luxe, européennes et nord-américaines. Celles-ci devraient exploiter leurs propres boutiques sur une toute nouvelle plateforme. Toujours selon le site, le modèle commercial de ces nouveaux partenariats s’apparenterait à celui de Farfetch, à savoir sur un système de commission avec ses boutiques partenaires, à l’opposé de sites multimarques comme Matchesfashion. Tirant parti de sa logistique titanesque et de son impressionnant portefeuille, l'entreprise de Jeff Bezos donnerait accès à ses partenaires à un nouvel entrepôt logistique centralisé, géré par Amazon et situé en Arizona, ainsi qu’à une campagne marketing de 100 millions de dollars.

En outre, les marques s’appuieraient sur le réseau de livraison du géant du e-commerce, ainsi que sur son service client. Initialement prévu au printemps 2020, ce nouveau projet a dû être repoussé en raison de la pandémie de Covid-19. Son déploiement serait désormais prévu pour septembre, selon WWD. Pour l'heure, la plateforme ne devrait être lancée qu'aux États-Unis. En effet, Amazon ne travaillerait qu'avec les bureaux et les filiales américaines des marques partenaires. Interrogé par WWD, Amazon a déclaré que l’entreprise "ne peut pas commenter les rumeurs ou les spéculations". Pourtant bien loins des valeurs d'exclusivité, de rareté et de sophistication chères au secteur luxe, Amazon a su tirer son épingle du jeu. Jusqu'à devenir un nouvel acteur de l'industrie de l'habillement.

Autrefois boudé par le secteur du luxe, Amazon s'en est rapproché au fils des années

En mai dernier, alors que l'industrie de la mode subissait de plein fouet les effets de la pandémie, Amazon, Vogue et le Council of Fashion Designers of America s'unissaient pour lancer une vitrine numérique, nommé "Common Threads : Vogue x Amazon Fashion". Celle-ci devait permettre aux clients d'acheter des produits de luxe de créateurs indépendants en ligne, selon le New York Times. "Je suis ravie d'annoncer ce partenariat et je tiens à remercier Amazon Fashion, non seulement pour son généreux soutien à 'Common Thread', mais aussi pour avoir si rapidement partagé ses ressources afin d'aider les créateurs américains touchés par la pandémie", déclarait alors Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue US et directrice artistique de Condé Nast, dans un communiqué. "Bien qu'il n'y ait pas une solution simple pour notre industrie, qui a été si durement touchée, je pense que c'est un pas important dans la bonne direction".

En septembre dernier, Amazon Prime a servi de partenaire exclusif du deuxième défilé de Savage x Fenty, la marque de lingerie de Rihanna. De plus, dans le domaine de la mode, l’entreprise a su faire quelques heureuses acquisitions, comme le site de vente de chaussures en ligne Zappos, ou encore le site de vente de vêtements et d’accessoires en ligne, Shopbop.

A lire aussi —Ces 3 exemples montrent comment les géants de la tech s'imposent lors des Fashion Week

Découvrir plus d'articles sur :