Amazon pourrait relancer un smartphone malgré l'échec de son Fire Phone

Jeff Bezos, le DG d'Amazon. Matt Winkelmeyer/Getty Images for WIRED25

La première tentative d'Amazon de créer et de vendre son propre smartphone s'est soldée par un échec - mais la firme américaine n'exclut pas complètement de retenter sa chance dans ce secteur.  Dave Limp, vice-président directeur général des appareils et services chez Amazon, a déclaré dans les colonnes du Telegraph que si Amazon parvenait à élaborer une "idée innovante" sur le marché des smartphones, l'entreprise ferait une deuxième tentative dans ce sens. 

"C'est un gros secteur et cela serait intéressant", a-t-il ajouté. "Nous devons continuer à faire des essais. Les choses que nous voulons expérimenter doivent réellement se distinguer de ce qui existe déjà". "La réponse [à la question de savoir si nous allons essayer de produire un autre smartphone] est la même que celle de savoir si nous allons construire un ordinateur. Ce que nous devons faire pour intégrer un nouveau secteur, c'est avoir une idée qui nous permet de nous démarquer". 

Contacté par Business Insider US, aucun porte-parole d'Amazon n'a, pour l'instant, répondu à nos sollicitations pour confirmer ou infirmer un projet en cours d'un nouveau smartphone initié par la société de commerce en ligne.

C'est en 2014 qu'Amazon a lancé son premier smartphone, baptisé Amazon Fire. Avant de l'enterrer un an plus tard. Quelques mois à peine après son lancement, l'entreprise a admis avoir subi une perte de 170 millions de dollars (150 millions d'euros) de bénéfices à cause du Fire Phone et des coûts connexes des fournisseurs. Il lui restait aussi 83 millions de dollars (73 millions d'euros) de téléphones invendus sur les bras car les ventes du smartphone d'Amazon n'ont jamais décollé, avait rapporté le magazine économique Fortune à l'époque. 

Le Fire Phone d'Amazon. Business Insider

Pour expliquer l'échec du téléphone, Dave Limp avait d'abord blâmé les prix trop élevés fixés pour l'appareil (ils ont été drastiquement réduits par la suite). Mais dans les commentaires qu'il a formulés ensuite, Dave Limp a attribué ce revers commercial au fait qu'Amazon n'avait pas créé un produit qui, aux yeux des clients, se démarquait suffisamment de la concurrence. "Le Fire Phone n'a tout simplement pas rencontré son public chez les nouvelles générations", avait-il analysé en 2016.

En juillet dernier, des analystes financiers ont commencé à spéculer sur le fait qu'Amazon pourrait à nouveau développer des smartphones après que le géant du Web a sous-entendu cette idée dans une publication de ses résultats. "Nous voulons que nos clients puissent utiliser Alexa où qu'ils soient", avait déclaré Amazon dans son communiqué.

"Nous voyons dans cette phrase, même s'il s'agit de pure spéculation, un indice de la volonté d'Amazon de réintégrer le marché des smartphones, directement ou indirectement, pour faire adopter Alexa aux consommateurs", a estimé Benjamin Schachter, analyse en technologie chez Macquarie, dans une note adressée à ses clients.

"Nous ne pouvons imaginer qu'Alexa puisse exploiter tout son potentiel sans être disponible de manière visible sur le principal appareil que la plupart des gens emmène partout avec eux, à savoir le smartphone. Il parait difficile de voir comment Amazon pourrait faire autrement pour atteindre son objectif". 

Version originale : Mary Hanbury/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y a un trait de caractère qui est éliminatoire en entretien d'embauche, selon une manager d'Amazon

VIDEO: Voici les 15 meilleurs aéroports du monde