Jeff Bezos, le PDG d'Amazon. Cliff Owen/AP

  • Amazon a décroché lundi le titre de l'entreprise privée la plus chère du monde, avec une capitalisation boursière de 797 milliards de dollars (695,5 milliards d'euros).
  • Cette annonce met fin au règne de Microsoft qui aura duré à peine cinq semaines.
  • Microsoft avait dépassé Apple fin novembre pour devenir l'entreprise privée la plus chère du monde.
  • Les valorisations boursières des géants de la technologie ne sont pas très éloignées les unes des autres et il est probable que les échanges de places au classement se succèdent dans les semaines et les mois à venir.

Amazon vient de ravir la première place à Microsoft d'entreprise la plus chère du monde.

Le géant de la distribution en ligne basé à Seattle a bouclé une période de vacances marquée par de fortes ventes qui ont permis à son cours de Bourse de gagner 3,44% lundi, portant sa capitalisation boursière à 797 milliards de dollars (695,5 milliards d'euros), et dépassant ainsi largement la valorisation de Microsoft, qui est d'environ 784 milliards de dollars (684 milliards d'euros).

Ce changement marque un nouveau bouleversement de la première place, occupée depuis des années par Apple, et souligne l'évolution de la concurrence dans le secteur de la technologie.

Microsoft n'a vraiment dépassé Apple qu'en novembre, mais son règne n'aura duré qu'un mois. Les valorisations rapprochées des géants de la technologie signifient qu'ils changeront sans cesse de place au cours des prochains mois.

La fortune d'Amazon a explosé lorsque la société est passée de simple site de vente en ligne à fabricant de gadgets électroniques, fournisseur de vidéos en streaming et fournisseur d'informatique dématérialisé, le"cloud", qui fournit certains des services les plus populaires au monde.

Apple a traversé des moments difficiles alors que la saturation du marché ralentit les ventes de smartphones. Un phénomène qui semble avoir un impact particulièrement lourd sur les iPhones à prix élevé de l'entreprise. Apple a choqué Wall Street la semaine dernière en annonçant que son chiffre d'affaires trimestriel serait inférieur d'au moins 5 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) en-dessous de ses attentes.

Le redressement des activités de Microsoft, dirigé par son DG Satya Nadella, a relancé la croissance de la société de logiciels, en renforçant la confiance des investisseurs et en augmentant le cours des actions de Microsoft. Mais même si la fortune de Microsoft a rebondi, Amazon a pris de l'avance.

Version originale: Alexei Oreskovic/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un analyste dit qu'Amazon devrait ouvrir des stations-service — voici pourquoi

VIDEO: La championne du monde de foot freestyle est française — on vous la présente