Amazon dépasse les attentes de Wall Street pour les fêtes de fin d'année mais annonce de faibles perspectives de ventes

Jeff Bezos. Getty Images

  • Amazon a dépassé les attentes de Wall Street avec ses résultats du quatrième trimestre.
  • Mais la société a déclaré que son chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 ne correspondrait pas aux prévisions des analystes.
  • Les résultats du T4 2018 d'Amazon ont été stimulés par ses activités de cloud computing.

Les résultats du quatrième trimestre 2018 d'Amazon — correspondant aux fêtes de fin d'année — ont dépassé les attentes de Wall Street, mais la société basée à Seattle a averti qu'elle pourrait ne pas en faire autant au premier trimestre 2019.

Les responsables de l'entreprise ont indiqué aux investisseurs qu'il y aura une augmentation des dépenses cette année par rapport à l'année dernière en termes d'investissements dans les centres logistiques et les data centers, ainsi qu'une augmentation du nombre de ses employés.

"Je m'attends à ce que ces investissements augmentent par rapport à 2018 ", a déclaré Brian Olsavsky, directeur financier d'Amazon, lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs.

La société a dépassé les prévisions des analystes en termes de bénéfices et de chiffre d'affaires. Wall Street estimait que les ventes du géant tech augmenteraient de près de 20% et que son bénéfice par action (BPA) bondirait de près de 50% au quatrième trimestre.

Mais le géant du e-commerce a déclaré que ses ventes du premier trimestre 2019 seront inférieures aux prévisions des analystes.

Les investisseurs ont semblé bien prendre la nouvelle, puisque le titre Amazon a peu évolué dans les échanges après Bourse après la publication des résultats de l'entreprise. 

Mais les actionnaires ont commencé à s'inquiéter sur les résultats au fur et à mesure qu'ils les examinaient. Après la conférence téléphonique avec les investisseurs, l'action Amazon a reculé de 76,34 dollars ou 4,4 % pour s'établir à 1642,39 dollars.

"Nous avons un environnement très sceptique lorsqu'il s'agit de tech", a déclaré Dan Morgan, gestionnaire de portefeuilles chez Synovus Trust, qui détient des actions d'Amazon. "Si les[entreprises] n'atteignent pas tous les indicateurs souhaités... alors les [investisseurs] se disent : "Ce n'est pas une bonne nouvelle."

Voici les résultats d'Amazon au T4 2018, comparés aux attentes de Wall Street et aux résultats de l'entreprise un an plus tôt : 

  • Chiffre d'affaires du quatrième trimestre (T4) : 72,4 milliards de dollars. Les analystes avaient prévu 71,92 milliards de dollars. Au cours de la même période en 2017, Amazon a enregistré des ventes de 60,45 milliards de dollars.
  • Bénéfice par action au T4 : 6,05 dollars. Wall Street avait prévu 5,55 dollars. Au quatrième trimestre de l'exercice précédent, Amazon avait gagné 3,75 dollars par action.
  • Chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 (prévisions) : de 56 à 60 milliards de dollars. Les analystes avaient prévu 60,99 milliards de dollars. Au premier trimestre de l'année dernière, Amazon a enregistré des ventes de 51,04 milliards de dollars.
  • Bénéfice par action du premier trimestre (prévisions) : Amazon n'a pas offert d'indications précises sur le BPA, mais elle prévoyait un bénéfice d'exploitation se situant entre 2,3 et 3,3 milliards de dollars. Wall Street avait prévu un bénéfice d'exploitation de 2,99 milliards de dollars pour le trimestre et un bénéfice de 4,43 dollars par action avant la publication des résultats. Au cours de la même période de 2018, l'entreprise a affiché un bénéfice d'exploitation de 1,9 milliard de dollars et a gagné 3,27 dollars par action.

Les activités d'Amazon dans le cloud et la publicité ont stimulé ses résultats

Les résultats d'Amazon ont une fois de plus été stimulés par ses activités de cloud computing. Les ventes d'Amazon Web Services ont bondi de 45% par rapport à la même période de l'exercice précédent pour atteindre 7,4 milliards de dollars. La division a dégagé un bénéfice d'exploitation de 2,2 milliards de dollars, soit plus des deux tiers des bénéfices totaux de l'entreprise et près de 61% de plus qu'au quatrième trimestre de 2017.

L'entreprise a également connu une forte croissance de ses activités publicitaires. Les "autres" revenus d'Amazon, qui se composent principalement de ventes publicitaires, ont atteint 3,4 milliards de dollars au cours du trimestre, en hausse de 95% par rapport à la même période un an plus tôt. La croissance de l'entreprise a toutefois ralenti par rapport au rythme effréné qu'elle a connu au cours des trois trimestres précédents, où les ventes ont augmenté d'au moins 123% d'une année sur l'autre pour chaque période.

Les résultats des commerces de détail de l'entreprise ont été plus mitigés. Les ventes directes en ligne de la société ont augmenté de 13% au cours du trimestre par rapport à la même période de l'exercice précédent, et ses ventes par l'intermédiaire de ses magasins physiques — principalement de sa chaîne d'épiceries Whole Foods — ont diminué de 3% d'un exercice à l'autre.

Par ailleurs, ses activités en Amérique du Nord — qui comprennent principalement ses ventes au détail, mais aussi sa division dédiée à la publicité et ses activités de vente de produits pour le compte de vendeurs tiers — ont augmenté de 18% pour atteindre 44,1 milliards de dollars. Son activité de distribution à l'international n'a progressé que de 15 %.

Toutefois, le bénéfice d'exploitation des activités Amérique du Nord d'Amazon a augmenté de 33% pour atteindre 2,3 milliards de dollars. Et la perte d'exploitation de ses activités internationales, longtemps perdante, a diminué de 30% pour s'établir à 642 millions de dollars.

Version originale : Troy Wolverton/ Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici pourquoi le service Amazon Prime pourrait bientôt ne plus être une bonne solution pour l'entreprise

VIDEO: On vous présente Mateo Salvini, le leader d'extrême droite qui s'inspire de Marine Le Pen, pose torse nu dans la presse et pourrait devenir le prochain premier ministre italien