Amazon va fermer sa place de marché en Chine, vaincu par ses rivaux chinois, Alibaba et JD.com, a annoncé le géant américain ce jeudi 18 avril 2019. Amazon ne fournira plus de services aux vendeurs tiers sur son site chinois, Amazon.cn, à partir du 18 juillet. "Nous travaillons en étroite collaboration avec nos vendeurs pour assurer une transition en douceur et continuer à offrir la meilleure expérience client possible", a déclaré une porte-parole à Reuters. Amazon ne quittera pas pour autant ce marché gigantesque. Il se concentrera sur des activités plus lucratives comme les services de cloud ou la vente de ses Kindle.

De leur côté, les utilisateurs d'Amazon en Chine ne pourront plus acheter des produits auprès de marchands tiers dans le pays, mais ils pourront toujours commander aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Japon via la plateforme mondiale de l'entreprise. Amazon décide de rendre les armes face aux rivaux Alibaba et JD.com, qui ont compliqué son accès au marché depuis 10 ans. Amazon a acheté le site chinois Joyo.com en 2004 pour 75 millions de dollars, devenu Amazon China en 2011. Mais signe de la domination d'Alibaba, Amazon a néanmoins ouvert une boutique en ligne sur l'un des sites du groupe chinois, Tmall, en 2015.

Reuters rappelle que le cabinet de conseil iResearch Global a estimé que les plateformes e-commerce d'Alibaba et JD.com contrôlaient 81,9 % du marché chinois l'an dernier. "Ils se retirent parce que ce n'est pas rentable et qu'il n'y a pas de croissance ", a déclaré l'analyste Michael Pachter de Wedbush Securities à Reuters. Ce retrait du numéro 1 mondial intervient aussi dans un contexte de ralentissement du e-commerce en Chine. En janvier, Alibaba a enregistré sa plus faible croissance trimestrielle de son bénéfice depuis 2016, tandis que JD.com a décidé de réduire ses effectifs.

Sur le départ en Chine, Amazon poursuit tout de même son expansion dans d'autres pays, notamment en Inde, où il est en concurrence avec son concurrent local Flipkart. En France, bien que largement dominateur, Amazon connaît un essoufflement de sa croissance au premier trimestre 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google et Amazon devront désormais dire comment ils classent les produits en Europe

VIDEO: Voici la première question que Richard Branson pose à tous les nouveaux entrepreneurs qu'il rencontre