Amazon se lance dans le transport maritime

Lucy Nicholson/Reuters

Amazon ne veut plus dépendre (et avoir à payer) des sociétés de livraison extérieures. L'entreprise a déjà la maîtrise des camions et d'avions. Elle prend désormais le contrôle de bateaux, rapporte le quotidien américain The Wall Street Journal.

Le géant américain du e-commerce a commencé à prendre en charge l'expédition, vers ses immenses entrepôts américains, des produits de distributeurs chinois vendus sur Amazon. Auparavant, Amazon confiait cela à des entreprises internationales de fret maritime.

Depuis octobre 2016, Amazon a aidé à expédier environ 150 conteneurs d'articles de Chine vers les Etats-Unis, selon le Wall Street Journal, qui cite des documents d'expédition recueillis aux ports de départ.

Le transport maritime est une industrie de mille milliards de dollars, selon le MIT Technology Review

Si Amazon ne possède pas ses propres bateaux, l'entreprise a commencé à réserver de l'espace sur les navires et à agir comme un transporteur mondial et un organisateur logistique. D'autres transporteurs internationaux existent comme FedEx et UPS.

En août 2016, Amazon a dévoilé le  premier avion-cargo de sa flotte de 40 avions de ligne qui constitueront le réseau de transport aérien de l'entreprise. Amazon a déjà son propre parc de camions de livraison et teste la livraison par drone sur un terrain à la périphérie de Cambridge (Royaume-Uni).

Amazon a expédié plus d'un milliard d'articles au cours de la période des fêtes de fin d'année 2016, selon CNET.

Amazon n'a pas immédiatement répondu à la sollicitation de Business Insider.

Version originale: Sam Shead/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Amazon a trouvé un moyen malin d’entrer sur le marché de la voiture autonome — et de faire des économies

VIDEO: Ce robot qui semble vivant pourrait sortir tout droit d'un film de science fiction — ça nous a vraiment fait peur