'Amazon va échouer. Amazon va faire faillite': Jeff Bezos a fait un aveu surprenant au sujet de la durée de vie d'Amazon

Jeff Bezos. Drew Angerer/Getty Images

  • Jeff Bezos a dit à ses employés d'Amazon qu'il prédit "qu'un jour, Amazon va échouer", selon un enregistrement d'une réunion interne écoutée par CNBC. 
  • Le patron d'Amazon a ajouté que la mission d'Amazon est de retarder cet échec aussi longtemps que possible, en se concentrant sur ses clients. 
  • Les employés d'Amazon ont dit à CNBC que les problèmes tels que la régulation gouvernementale et les violations potentielles des lois antitrust les inquiétaient.

Le patron d'Amazon Jeff Bezos a fait un aveu surprenant lors d'une réunion avec tous ses employés, selon un enregistrement entendu par CNBC

Alors que le géant du e-commerce est valorisé à mille milliards de dollars et que Jeff Bezos est l'homme le plus riche de l'histoire moderne, le patron d'Amazon a dit que l'entreprise est loin d'être invincible. 

"Amazon n'est pas trop grand pour échouer... En effet, je prédis qu'un jour, Amazon va échouer. Amazon va faire faillite. Si vous regardez les grandes entreprises, leur durée de vie est d'environ 30 années ou plus, pas une centaine d'années et plus", aurait dit Jeff Bezos après une question à propos de Sears qui a fait faillite. 

Bien que l'histoire nous montre qu'aucun empire ne dure pour toujours, c'est inhabituel pour un PDG — en particulier un dirigeant de l'une des entreprises les plus prospères — de parler de son entreprise de manière aussi abrupte. 

Jeff Bezos aurait poursuivi en disant que leur mission était de retarder l'inévitable aussi longtemps que possible — et la manière de le faire était de se concentrer sur les clients. 

"Si nous commençons à nous focaliser sur nous-mêmes, au lieu de nous focaliser sur nos clients, ça sera le début de la fin... Nous devons essayer et retarder ce jour aussi longtemps que possible", a-t-il dit. 

Plusieurs employés d'Amazon qui ont parlé à CNBC, sous condition de garder l'anonymat, ont dit que la régulation gouvernementale et les violations potentielles des lois antitrust représentent de "grandes inquiétudes" quand ils pensent à l'avenir de l'entreprise.  

"C'est un fait que nous sommes une grande entreprise", a dit Jeff Bezos dans un enregistrement entendu par CNBC. "Il est raisonnable pour de grandes institutions de toutes sortes, entreprises ou gouvernements, d'être examinées."

Amazon a annoncé cette semaine qu'elle allait s'étendre sur deux nouveaux sites pour son deuxième siège, baptisé "HQ2", qui représentera une augmentation d'environ 50.000 employés. 

Amazon n'a pas répondu à la sollicitation de Business Insider US dans l'immédiat.

Version originale: Isobel Asher Hamilton/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jeff Bezos explique pourquoi il pense que dormir 8 heures est clé pour prendre des décisions importantes au travail

Ce sac à dos connecté va faciliter la vie des cyclistes