Amazon envisage d'utiliser ses drones de livraison pour scanner votre maison et vous vendre plus de choses

Un drone prototype d'Amazon, lors d'un essai de livraison. Amazon

Le projet d'Amazon de construire une flotte de drones de livraison autonomes aura des conséquences intéressantes: ils génèreront une très grande quantité de données. 

Les véhicules autonomes peuvent capter énormément de données — les drones aussi: des images aériennes, des données en cartographie, des trajectoires de vol, des analyses chiffrées et plus encore. Et Amazon se demande déjà comment en tirer profit. 

Dans une demande de brevet qui a été acceptée hier, mardi 25 juillet, le géant de la distribution en ligne basé à Seattle explique comment "les données recueillies pourraient être reçues pas un système informatique et les propriétés destinataires pourraient être identifiées en analysant les données. Une recommandation pourrait être générée en se basant en partie sur les propriétés identifiées."

En clair? Les drones d'Amazon pourraient analyser les maisons des clients quand ils font la livraison, et essayeraient ensuite de leur vendre des produits et services basés sur ce qu'ils ont "vu."

Un exemple que donne Amazon est qu'il pourrait recommander un service de réparation de toit si le toit du client est endommagé:

"Par exemple, le ou les ordinateurs fournisseurs de service pourraient analyser les données et identifier que le toit y est en mauvais état et a besoin d'être réparé. Dès lors, le ou les ordinateurs fournisseurs de service pourraient générer et proposer une recommandation au client l'informant du problème et lui offrant un article ou un service approprié (par exemple une recommandation de service de réparation de toit)."

Un autre exemple donné suggère qu'il pourrait identifier si les arbres d'un client sont en train de mourir et recommander un arboriculteur ou un fertilisant :

"Le véhicule aérien autonome pourrait capturer des données vidéo qui incluent des arbres marron mourants situés près de la maison du client. Les ordinateurs fournisseurs de service pourraient utiliser des techniques de reconnaissance des images et/ou des vidéos ainsi qu'un logiciel qui identifierait que les arbres ont besoin d'être secourus (par exemple, un service pouvant être fourni par un arboriculteur). Les ordinateurs fournisseurs de service pourraient, après avoir identifié que les arbres à proximité de la maison du client sont mourants, générer et fournir une recommandation à l'utilisateur qui inclurait des informations sur les services d'un arboriculteur ou des articles tels que des fertilisants qui pourraient aider les arbres."

Ces recommandations, ou publicités, selon comment vous le voyez, pourraient être délivrées par mail, texto ou par une notification sur Amazon, comme le suggère le brevet.

Un diagramme issu de la demande de brevet montrant comment les publicités pourraient marcher. Amazon

Il y a clairement des soucis de confidentialité si Amazon analyse votre jardin pour de potentielles opportunités de commerce, même si le brevet suggère que ce serait optionnel et qu'il obtiendrait et analyserait les données uniquement avec l'accord du client.

"Amazon pourrait obtenir des informations comme des données vidéo ou audio comme demandé par le propriétaire du domaine associé au lieu de livraison," dit-il.  

Les plans d'Amazon concernant les drones de livraison sont encore loin d'être une réalité commerciale. Ils testent la technologie au Royaume-Uni et font des essais mais il faudra attendre quelques années avant que le public puisse commander un produit et être livré par drone.

Pourtant le brevet est là pour nous rappeler que la commodité se fait souvent au dépend de la confidentialité, et un futur avec des drones pourrait offrir des possibilités de surveillance sans précédent. 

Version originale: Rob Price/Business Insider UK 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Poste livre déjà des colis par drone en France — Amazon contre-attaque en ouvrant un laboratoire près de Paris

VIDEO: Voici un musée dédié aux échecs — on peut y trouver un jeu de société Donald Trump et des lasagnes Colgate