Amélie Oudéa-Castera, nommée directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale du groupe Carrefour, prendra ses fonctions le 19 novembre. Ici, représentant Axa lors du Web summit 2017 à Lisbonne. Flickr/Sam Barnes/Web Summit via Sportsfile

Après deux mois de vacances, le poste de patron du digital est enfin pourvu chez Carrefour. Le groupe de grande distribution a annoncé mercredi la nomination d'Amélie Oudéa-Castera en remplacement de Marie Cheval, nommée directrice de ses hypermarchés en septembre dernier. 

Amélie Oudéa-Castera prendra officiellement ses fonctions de directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale du groupe à partir du 19 novembre, à ce titre elle siègera au comité exécutif de Carrefour.

Elle était depuis juin dernier administratrice du groupe, poste dont elle a démissionné hier pour se dévouer à ses nouvelles fonctions.

Championne de tennis et camarade de promo d'Emmanuel Macron

Amélie Oudéa-Castera présente un profil plutôt atypique à un tel niveau de responsabilités. Elle est une ancienne championne de tennis junior. Trois fois championne de France entre 1990 et 1996, plusieurs fois demi-finaliste de tournois du Grand Chelem junior, elle a été sélectionnée une cinquantaine de fois en équipe de France avant de décider de se consacrer à ses études. 

Là, elle retrouve un parcours plus classique Sciences Po, la Sorbonne, l'ESSEC et l'ENA où elle étudie dans la même promotion qu'Emmanuel Macron. A sa sortie, elle intègre la prestigieuse Cour des comptes, où elle passe cinq ans avant de rejoindre l'assureur Axa en 2008. 

Après un passage à la direction financière, elle devient responsable de la stratégie puis directrice du marketing, du digital et des partenariats pour Axa France avant d'exercer les mêmes fonctions pour l'ensemble du groupe.

Pressentie un temps pour devenir ministre des sports en mai 2017, Amélie Oudéa-Castera quitte finalement Axa fin 2017 et crée en janvier 2018 l'association Rénovons le sport français, dont elle assure la présidence. Elle est également membre du conseil d'administration d'Eurazeo et de Plastic Omnium et depuis juillet, présidente du comité d'audit Paris 2024, chargé de contrôler les finances de de l'organisation des Jeux Olympiques. Amélie Oudéa-Castera est par ailleurs l'épouse du directeur général de la Société Générale, Frédéric Oudéa.

Carrefour garde le cap sur le digital

Sa nomination à la tête du digital chez Carrefour s'inscrit dans la continuité de son prédécesseur. Avant de débarquer dans la grande distribution, Marie Cheval, énarque également — tout comme Alexandre Bompard, le Pdg du groupe — et ancienne directrice générale de Boursorama, venait également du secteur financier. Un secteur bien plus en avance en matière de digital que la grande distribution.  

La nouvelle patronne du digital a désormais "la responsabilité d'accélérer le développement de Carrefour dans le e-commerce et de poursuivre la transformation digitale entamée depuis un an", précise le groupe de distribution dans un communiqué.

Carrefour, 9e groupe mondial de distribution (d'après l'édition 2018 du "Global Powers of Retailing" du cabinet Deloitte), est engagé dans un vaste plan de transformation "Carrefour 2022". Il prévoit notamment 2 milliards d'euros de réductions de coûts, via des suppressions de postes, des cessions de magasins et la révision du modèle des hypermarchés et en parallèle des investissements massifs dans le numérique et dans les magasins de proximité.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le patron de la transformation digitale du groupe Casino dit que les distributeurs doivent devenir des acteurs de la tech

VIDEO: Voici comment on fait de la mozzarella en Italie — c'est fascinant