Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Améliorer la page Wikipédia d’une ville permettrait de générer jusqu'à 110 000 € de revenus touristiques en plus

Améliorer la page Wikipédia d’une ville permettrait de générer jusqu'à 110 000 € de revenus touristiques en plus
L'encyclopédie en ligne aurait une influence considérable sur le tourisme. © Gerd Altmann/Pixabay

Certains maires pourraient s'improviser contributeurs sur Wikipedia : l'ajout d'un peu de contenu sur leurs pages pourrait avoir un impact considérable sur les recettes touristiques des petites villes. C'est ce que montre une enquête des économistes du Collegio Carlo Alberto, de Turin, en partenariat avec le ZEW de Mannheim, en Allemagne, relayée par The Guardian. Quelques petites modifications, comme la rédaction de quelques paragraphes supplémentaires sur l'histoire de la commune ou l'addition de quelques photos, pourraient générer jusqu'à 110 000 euros de revenus supplémentaires.

Les universitaires ont choisi au hasard les pages Wikipedia de plusieurs petites villes espagnoles, y ajoutant des paragraphes sur l'histoire de la commune et ses lieux d'intérêt, le tout agrémenté de photos attrayantes. Ils ont constaté que dans les villes ayant bénéficié de ces petites mises à jour, le nombre de nuits d'hôtel réservées par les touristes a augmenté de 9% durant la saison touristique. Ce qui montre que même quelques maigres mises à jour sur l'encyclopédie en ligne peuvent avoir un réel impact sur l'attrait des touristes et les recettes qui en découlent.

L'influence de l'encyclopédie libre est vertigineuse. Les répercussions économiques sur le tourisme de ces quelques modifications en témoignent. "Si nous étendons cela à l'ensemble de l'industrie du tourisme, l'impact est important. Il pourrait se chiffrer en milliards d'euros", écrivent même les auteurs de l'étude, relayés par The Guardian. Ils se demandent d'ailleurs pourquoi davantage de communes n'ont pas recours à cette technique...

A lire aussi — Les 7 pays vers lesquels les exportations françaises devraient le plus chuter en 2020

Découvrir plus d'articles sur :