Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Andreessen Horowitz lance un fonds de 300 M$ pour investir dans les cryptos — et a recruté sa toute première associée pour le gérer

Andreessen Horowitz lance un fonds de 300 M$ pour investir dans les cryptos — et a recruté sa toute première associée pour le gérer
© Andreessen Horowitz
  • Andreessen Horowitz lance un fonds de 300 millions de dollars pour investir dans des entreprises et protocoles du secteur des crypto-monnaies, appelés "a16z crypto".
  • L'illustre fonds de capital-risque a recruté Katie Haun, une ancienne procureure du ministère américain de la Justice, pour diriger le fonds aux côtés de l'associé Chris Dixon.
  • Le nouveau fonds crypto compte investir de manière constante, même en cas d'un nouvel "hiver de crypto".

Alors que le prix du bitcoin dégringole vers son plus bas niveau de 2018, le fonds de capital-risque de la Silicon Valley Andreessen Horowitz montre que cela ne le freine pas, et lance un fonds de 300 millions de dollars, appelé crypto 16z, qui investira dans des entreprises et protocoles du secteur des crypto-monnaies.

Pour conduire ce projet aux côtés de Chris Dixon, associé du fonds et fanatique de crypto, le fonds a recruté Katie Haun, une ancienne procureure qui a participé à la chute d'agents corrompus de la Silk Road Task Force, ainsi que du chef de BTC-E, un bureau de change numérique populaire auprès des criminels.

Haun est la toute première associée commanditée chez Andreessen Horowitz.

Le nouveau fonds crypto investira dans des entreprises et des protocoles, à toutes les étapes, de projets en amorçage qui ne sont pas encore lancé aux réseaux plus avancés comme bitcoin et Ethereum. Le fonds compte conserver ses investissements sur plus de 10 ans, ce qui signifie qu'elle se soucie beaucoup moins des fluctuations quotidiennes des prix que de la construction de plateformes et d'infrastructures à long terme qui, espère-t-il, seront utilisés un jour par des milliards de personnes.

Le projet consiste à investir de façon constante dans le temps, même dans l'éventualité d'un autre "hiver des cryptos". Le cours du bitcoin a chuté sous la barre des 6000 dollars dimanche, atteignant un nouveau point bas cette année.

"Nous investissons dans des actifs cryptos depuis plus de cinq ans. Nous n'avons jamais vendu aucun de ces investissements, et nous n'avons pas l'intention de le faire prochainement", a déclaré Dixon dans un communiqué.

Dixon croit que les produits et services construits sur la blockchain seront un jour utilisés par "des centaines de millions et à terme par des milliards de personnes", a-t-il déclaré à Business Insider.

"Ça prend du temps", a dit Dixon. "Nous pensons que, de la même manière que si vous aviez investi dans les réseaux sociaux il y a 15 ans, la bonne réaction aurait été de conserver ces investissements pendant plus de 10 ans. Il a fallu beaucoup de temps pour que ces réseaux prennent de l'ampleur et pour que les gens prennent pleinement conscience de leur valeur."

Reuters/Christinne Muschi

Alors que d'autres entreprises traditionnelles ont mis du temps à entrer dans le crypto, Andreessen Horowitz fait des paris sur la technologie de la blockchain depuis 2013.

La jeune firme de capital-risque a mené le tour de table en série B de Coinbase, une plateforme d'achat, de vente et de stockage d'actifs numériques qui a recruté des milliers d'utilisateurs par jour pendant la période de hausse des prix du bitcoin de 2017. C'est la plus grande bourse de bitcoin des États-Unis.

Andreessen Horowitz a légèrement modifié sa stratégie, passant d'investissements initiaux dans le minage et les échanges de bitcoin, comme Coinbase, à de nouveaux protocoles de couche de base, des crypto-monnaies et des applications décentralisées. En 2018, l'entreprise a investi 12 millions de dollars dans Cryptokitties, l'un des premiers jeux à succès construit sur la blockchain.

Le fonds a également participé à une tour de de 61 millions de dollars pour le projet Dfinity Blockchain, une fondation sans but lucratif qui est en train de construire un "ordinateur Internet" autour des crypto.

Haun, pour sa part, s'intéresse particulièrement aux applications de la blockchain afin de permettre aux gens de contrôler leurs données personnelles, pour des raisons de sécurité et de protection de la vie privée.

"L'architecture de base de la cryptographie consiste à redonner du pouvoir aux individus. Et je pense qu'il y a beaucoup d'idées prometteuses dont nous entendons parler en ce moment", a dit Haun.

Avant de rejoindre le fonds, Haun a passé plus d'une décennie en tant que procureure fédérale au ministère américain de la Justice, où elle s'est concentrée sur la fraude, la cybercriminalité et les actifs numériques. Elle est peut-être mieux connue pour son rôle dans l'enquête criminelle autour de Silk Road, le fameux marché noir en ligne qui vendait tout, de l'héroïne aux faux passeports.

Haun a poursuivi — et condamné — deux agents fédéraux qui travaillaient sous couverture pour enquêter sur Silk Road, tout en volant des millions de dollars de bitcoin.

Haun, qui siège également au conseil d'administration de Coinbase et HackerOne et enseigne à Stanford, a déclaré que la transition de procureur à investisseur en capital-risque s'est faite naturellement.

"Je pense que, fondamentalement, être procureur, revient à séparer le bien du mal", a dit Haun. "Alors je pense que lorsque mon équipe parle de séparer le bon grain de l'ivraie, en termes de projets et de personnes, le simple fait d'avoir ce sens s'adaptera facilement."

Version originale: Melia Robinson/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :