On vous présente la future patronne d'Air France qui a fait presque toute sa carrière dans la compagnie aérienne

Anne Rigail, future directrice générale d'Air France. Photo Air France Corporate

Pour la première fois, une femme va prendre la tête d'Air France. Anne Rigail, actuelle directrice générale adjointe "client" de la compagnie, va devenir sa directrice générale. Elle a été adoubée par Benjamin Smith le patron d'Air France-KLM.

L'annonce de sa nomination, révélée par Europe 1, a été confirmée ce mercredi lors d'un conseil d'administration d'Air France. 

Elle prendra ses fonctions de directrice générale d’Air France le 17 décembre 2018, indique un communiqué de la compagnie publié à la mi-journée.

Pur produit du secteur aérien, Anne Rigail a commencé sa carrière chez Air Inter, après avoir obtenu un diplôme d'ingénieur à l'Ecole des Mines-Paristech en 1991. Elle a ensuite rejoint Air France en 1996 lors du rapprochement des deux compagnies, et en a gravi les échelons poste après poste. 

D'abord responsable du service client d'Air France de l'escale d'Orly, elle est nommée en 2013, directrice générale adjointe du service en vol, poste qui lui ouvre les portes du Comité exécutif d'Air France et qui la place en première ligne pour négocier avec les personnels navigants. 

Le choix de l'expérience

Ses attributions changent ensuite de périmètre, le 1er janvier 2017, à la faveur de la nouvelle organisation mise en place suite à la nomination de Franck Terner, comme directeur général de la compagnie. Elle devient alors patronne de "l'expérience" client, et a pour mission de chouchouter la clientèle d'Air France dans un secteur extrêmement concurrentiel. 

C'est elle qui envoie alors 1900 personnels de bord se former à l'Institut Paul Bocuse pour élever les standards de service de la classe affaires et servir des plats "à l'assiette" conçus par des chefs étoilés. C'est elle encore qui a piloté le chantier de déploiement du wifi à bord de certains avions, la rénovation des salons Air France dans les aérogares et les services sur-mesure de la classe Première.

Sa nomination envoie un signal fort montrant qu'Air France mise sur l'excellence pour se démarquer et conquérir ou reconquérir une nouvelle clientèle. 

Anne Rigail aura également la charge d'épauler Benjamin Smith lors de la mise en oeuvre du prochain plan stratégique d'Air France dont la présentation est prévue en février 2019.

Elle devra aussi mener les négociations salariales avec les pilotes dans un contexte plutôt favorable alors que le principal syndicat des pilotes, le SNPL, a adouci sa direction début décembre. Le meneur des dernières grèves Philippe Evain a en effet été remplacé par Guillaume Gestas, réputé plus constructif. 

Après le départ du précédent directeur général d'Air France, Franck Terner, le 27 septembre 2018, Benjamin Smith, le directeur général d'Air France-KLM, avait repris son poste par intérim, en plus du sien. Cette double casquette prend donc fin avec la nomination d'Anne Rigail. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le nouveau patron d'Air France est tellement sûr de lui qu'il va investir 450.000€ dans la compagnie

VIDEO: Pourquoi les montres Rolex coûtent si cher