Steve Jobs présente l'iPhone à San Francisco le 9 janvier 2007 Flickr/Blake Patterson

Steve Jobs présente l'iPhone à San Francisco le 9 janvier 2007 Flickr/Blake Patterson

Il y a 10 ans, le premier iPhone arrivait dans les Apple Store, quelques mois après sa présentation par Steve Jobs pendant MacWorld. 

C'était une révolution.

Avant l'iPhone, les smartphones étaient des gadgets pas très élégants, composés pour moitié d'un clavier et pour moitié d'un écran.

Les sites web ne passaient pas sur les téléphones et les enterprises développaient des versions mobiles pas très robustes de leurs sites.

L'iPhone a révolutionné tout cela.

Et pourtant, l'expérience que nous avons aujourd'hui sur un smartphone a mis du temps à arriver. Il a fallu plusieurs années à Apple pour rajouter de nouvelles fonctionnalités. Comparé à nos standards actuels, l'iPhone originel était une brique primitive.

Pour réaliser le chemin parcouru, Business Insider a compilé cette retrospective.

Le premier iPhone était une révolution. Voici à quoi ressemblaient ses concurrents.

Seul point commun: un prix très élevé.WSJ

Seul point commun: un prix très élevé. WSJ

En regardant en arrière, on voit combien de fonctions désormais normales étaient absentes sur le premier iPhone.

AP

AP

Il fonctionnait en "EDGE", soit en 2G, ce qui était affreusement lent. Aussi lent qu'une connexion internet avant l'arrivée du haut-débit.

Il n'y avait pas d'App Store quand l'iPhone est sorti. Ça veut dire pas de Pokemon Go, Angry Birds, Instagram  — tout ce qu'on aime! 

Rovio

Rovio

Outre l'écran tactile et son design élégant, le concept fondateur des smartphones modernes sont les applications. Or, quand Apple a lancé le premier iPhone, il n'y avait pas d'App Store.

Steve n'était pas sûr d'en vouloir car il souhaitait contrôler toute l'expérience de l'utilisateur. Il a fini par céder. Et c'est une bonne chose dans la mesure où l'App Store a défini la manière dont on augmente l'utilité du smartphone.

Il fallait aussi aimer le fond d'écran noir, car c'était la seule option. Eh oui: on ne pouvait pas changer le fond d'écran du premier iPhone.

AP

AP

Apple a attendu trois ans avant d'intègrer le copier-coller.

Il fallait aussi avoir un ordinateur pour configurer le premier iPhone. Ce n'est que cinq ans plus tard qu'Apple a coupé le cordon.

Capture d'écran.

Capture d'écran

Vous voulez envoyer des textos en mode paysage? C'était impossible sur le premier iPhone.

Capture d'écran

Capture d'écran

Envoyer une photo? Impossible de faire ça dans un texto. Que de chemin parcouru de ces premiers textos basiques à la grande fête qu'est devenu iMessage.

Il n'y avait pas de guidage GPS "pas à pas" — pas de Google Maps. Non seulement Apple ne le proposait pas, mais il n'a pas autorisé les développeurs d'applis de le faire pendant des années.

Ça vous rappelle quelque chose Tom Tom? C'était un GPS basique dont on se servait avant que les smartphones ne deviennent omniprésents.   John.Karakatsanis / Creative Commons

Ça vous rappelle quelque chose Tom Tom? C'était un GPS basique dont on se servait avant que les smartphones ne deviennent omniprésents.  
John.Karakatsanis / Creative Commons

L'appareil photo était très sommaire et ne pouvait pas prendre des photos de la qualité des iPhones modernes.

Il n'avait qu'un capteur de 2 megapixels. Flickr/Carl Berkeley

Il n'avait qu'un capteur de 2 megapixels. Flickr/Carl Berkeley

Il ne pouvait pas encore faire de vidéos, comme cet adorable Vine: 

via GIPHY

Il n'y avait pas de centre de notifications, pas de Siri, pas de centre de contrôle. Toutes ces nuances et complexités n'ont été rajoutées que tardivement à l'iPhone — et montrent combien de fonctions majeures de l'iPhone sont arrivées depuis 2007.

Capture d'écran

Capture d'écran

Le modèle de 4 GB coûtait 499 dollars. Il n'y avait pas de version subventionnée aux Etats-Unis.

Capture d'écran

Capture d'écran

Et alors? 

Apple

REUTERS/Lucy Nicholson

Conclusion: il faut du temps à technologie pour arriver à maturité. Si l'iPhone était une révolution à sa sortie, il avait encore du chemin à faire. La prochaine fois que votre entreprise tech préférée sort un nouveau produit — surtout si ledit produit est aussi neuf dans sa catégorie que les smartphones l'étaient en 2007 — soyez indulgents. Partant du principe que la vision fondamentale du produit est solide, la première version restera cela: un point de départ.  

Version originale: Ben Gilbert/Business Insider

Une première version de cet article a été publiée le 28 décembre 2016.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce que sont devenus les 20 premiers employés de Facebook

VIDEO: Pourquoi la vanille coûte si cher