Tim Cook

Tim Cook, le patron d'Apple. REUTERS/Beck Diefenbach

Apple a refusé de se joindre à Google et Facebook dans un nouveau consortium dont l'objectif est de s'assurer que les progrès de l'intelligence artificielle seront faits dans un cadre sûr, déontologique et transparent.

Le consortium — annoncé mercredi et appelé Partnership on AI ("partenariat pour l'intelligence artificielle", NDT) — compte aussi Amazon, Microsoft et IBM parmi ses membres fondateurs. Apple, en revanche, se fait désirer.

Eric Horvitz, directeur que Microsoft Research, explique :

"Nous avons discuté avec Apple et ils sont enthousiasmés par l'initiative. J'espère, à titre personnel, qu'ils nous rejoindront."

On sait qu'Apple est une entreprise plus secrète que d'autres géants de tech et le groupe de Cupertino tend à vouloir plutôt travailler en solo lorsqu'il s'agit de développer de nouvelles technologies.

L'entreprise a progressivement augmenté ses compétences en intelligence artificielle (IA) et machine learning, ainsi que procédé au rachat d'une série de petites startup d'IA.

Partnership on AI, une organisation à but non lucratif, s'engage à travailler pour faire progresser la compréhension de l'IA par le public et formuler de bonnes pratiques sur les défis et opportunités du secteur.

Des universitaires, d'autres associations et des spécialistes de la réglementation et de la déontologie seront invités à rejoindre le conseil d'administration de Partnership on AI dans les prochaines semaines.

Apple n'a pas répondu tout de suite aux sollicitations de Business Insider.

 

Version originale : Sam Shead / Business Insider UK

Lire aussi : Tesla travaille avec une startup tech de Nantes pour former ses ouvriers

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici comment on fait de la mozzarella en Italie — c'est fascinant