Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Apple a voulu forcer Wordpress à monétiser son appli pour toucher 30 % de commission

Apple a voulu forcer Wordpress à monétiser son appli pour toucher 30 % de commission
© Stephen Philips/Unsplash

Apple en veut toujours plus, quitte à se mettre d'autres entreprises de la tech à dos. Matt Mullenweg, le fondateur de WordPress, a accusé la firme de Cupertino d'avoir bloqué les nouvelles mises à jour de son application mobile tant que cette dernière n'intégrerait pas des fonctionnalités payantes, comme il l'a expliqué dans des tweets le 21 août 2020. "Pour pouvoir corriger des bugs et instaurer de nouvelles mises à jour, nous devons nous engager à rendre l’appli compatible avec des achats intégrés pour les abonnements de la version .com", détaille le fondateur de WordPress.

WordPress.com propose en effet divers abonnements payants — de quatre à quarante-cinq euros selon la visée du site — mais son application mobile est elle entièrement gratuite. Apple, qui prélève 30 % de commissions sur les achats des applications disponibles sur son App Store, n'a pas apprécié que l'appli WordPress fasse la promotion de ces abonnements payants sur ordinateur, sans pour autant les vendre sur iOS. En guise de représailles, l'entreprise à la pomme a donc bloqué les mises à jour de WordPress. Et ce coup de pression a fonctionné.

Après les tweets du fondateur, et le blocage technique d'Apple, WordPress a retiré de son application les publicités pour ses formules payantes. Et Apple s'est empressé de rectifier la situation, et de redorer son image en s'excusant dans un communiqué :

"Nous estimons que le problème avec l'application WordPress a été résolu. Depuis que le développeur a supprimé de l'application l'affichage de ses abonnements payants, il s'agit désormais d'une application autonome gratuite qui ne doit pas proposer d'achats dans l'application. Nous avons informé le développeur et nous nous excusons pour toute confusion que nous avons pu causer."

Matt Mullenweg a remercié Apple dans de nouveaux tweets dimanche 23 août, demandant même aux internautes de ne pas trop en vouloir au géant de la tech : "Les mauvaises nouvelles circulent en général plus vite que les bonnes, alors pensez à partager le fait qu'[Apple] a fait marche arrière". Tout est bien qui finit bien donc.

A lire aussi — Epic Games entre en guerre juridique contre Apple après le retrait de 'Fortnite' de l'App Store

Découvrir plus d'articles sur :