Apple accusé d'avoir vendu les données personnelles d'utilisateurs iTunes

Apple accusé d'avoir vendu les données personnelles d'utilisateurs iTunes

Un Apple Store à Washington D.C., le 9 mai 2019. REUTERS/Clodagh Kilcoyne

Apple se vante de ne pas vendre les données personnelles de ses utilisateurs mais, à en croire une action en justice intentée vendredi 24 mai, le fabricant de l'iPhone ferait bel et bien commerce des informations sur les habitudes des consommateurs. Trois clients américains attaquent l'entreprise auprès d'un tribunal fédéral de San Francisco car ils accusent Apple de vendre les données concernant leurs achats sur iTunes à des tiers, sans leur consentement.

Selon Bloomberg, la plainte déposée indique que la diffusion de ces données peut être dangereuse car elle permet de cibler des personnes vulnérables : "par exemple, n'importe quelle personne ou entité pourrait acheter une liste avec les noms et adresses de toutes les femmes célibataires de plus de 70 ans ayant fait des études supérieures et dont le revenu familial est supérieur à 80 000 dollars qui ont acheté de la musique country via l'appli mobile iTunes Store d'Apple."

"Une telle liste est disponible à la vente pour environ 136 dollars par millier de clients répertoriés", affirme le document. Les plaignants sont domiciliés dans les états de Rhode Island et du Michigan. Ils réclament respectivement 250 et 5 000 dollars pour chaque client d'iTunes dont les données ont été vendues, en vertu des lois de chaque État.

En janvier, lors du CES de Las Vegas, Apple s'était fait remarquer en déployant une immense publicité où on pouvait lire "ce qui se passe sur votre iPhone reste sur votre iPhone".

Contacté par Bloomberg, les représentants d'Apple n'ont pas réagi.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Comment certains Français piratent des chaînes payantes du monde entier grâce à l'IPTV, cette pratique qui inquiète l'Hadopi

VIDEO: Se battre lors d'un match de hockey sur glace est autorisé aux Etats-Unis— voici pourquoi

  1. Merci beaucoup pour cet article très intéressant.

  2. thank you for share

Laisser un commentaire