L'étude des deux ingénieurs d'Apple, "VoxelNet: End-to-End Learning for Point Cloud Based 3D Object Detection". arxiv.org

Apple développe une technologie pour les voitures autonomes qui "dépasserait très largement" celle utilisée actuellement par des autre géants comme Uber, selon les ingénieurs de la firme à la pomme.

Yin Zhou et Oncel Tuzel, deux chercheurs chez Apple, ont publié le 17 novembre 2017 les résultats de la toute première étude d'Apple sur la reconnaissance d'objets en 3D appliquée à la navigation de voitures sans chauffeur. 

En août dernier, Apple avait largement revu à la baisse ses ambitions de fabriquer lui-même des voitures autonomes, notamment parce que "personne n'arrivait à décider ce qu'une voiture Apple était censé faire". Le géant américain avait alors décidé de se concentrer sur la construction de systèmes de conduite autonome pour d'autres véhicules. 

Voici pourquoi il considère que sa technologie dépasse tout ce qui existe pour l'instant sur le marché.

Ce que réussirait à modéliser la technologie VoxelNet des ingénieurs d'Apple.

Aujourd'hui, la majorité des développeurs de voiture autonome ont recours à la technologie de radar LiDAR, qui permet de modéliser les obstacles en 3D en calculant la distance entre les objets grâce à des faisceaux de lumière. 

Mais à ce jour, les images obtenues par LiDAR ne sont pas assez nettes, explique le site Slice42. Des entreprises comme Uber sont donc forcées de coupler ces radars à des caméras "classiques" en 2D pour modéliser correctement les obstacles.

Le modèle que ces deux ingénieurs d'Apple développent, appelé "VoxelNet", permettrait de se passer des caméras 2D, grâce à son algorithme qui apprendrait seul, en deep-learning, à détecter les voitures, piétons et cyclistes. 

Les expériences menées sont encore au stade expérimental, mais l'étude d'Apple affirme que "l'expérimentation de détection montre que VoxelNet dépasse très largement la détection en 3D LiDar, qui est à la pointe de la technologie."

La technologie LiDAR est par ailleurs au coeur d'un procès engagé par Waymo, la filiale de voiture autonome de Google, qui accuse Uber d'avoir copié une partie de ses données internes en embauchant un ancien cadre de Waymo.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber a construit une ville factice à Pittsburgh avec des mannequins errants pour tester ses voitures autonomes

VIDEO: Voici pourquoi une canette de Coca Light flotte alors qu'une canette de Coca normal coule