• Apple fait l'objet d'enquêtes gouvernementales et d'un recours collectif pour une mise à jour logicielle qui a ralenti certains processeurs d'iPhones — à l'origine du "batterygate".
  • Apple affirme que la fonctionnalité était conçue pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et empêcher que les téléphones les plus anciens s'éteignent tout seuls.
  • Aujourd'hui, Apple a mis de l'argent de côté pour résoudre ces problèmes, selon un récent document de la société.

Alors que l'année 2017 touchait à sa fin, Apple a fait face à une vague de colère de la part des consommateurs.

Les utilisateurs affirmaient depuis des années qu'Apple ralentissait leurs anciens iPhones par des mises à jour logicielles. Quand un fabricant de logiciels de référence a produit des données et une analyse qui ont démontré que quelques mises à jour notables du système d'exploitation semblaient ralentir le processeur de l'iPhone, les critiques ont explosé.

Apple a avancé que le ralentissement du processeur était lié au vieillissement des batteries, et que le logiciel d'accélération du processeur a été conçu pour empêcher les anciens iPhones de s'éteindre tout seuls. Mais il y a eu beaucoup de colère de la part des consommateurs, ce qui a mené à des recours collectifs et même à des enquêtes du ministère de la Justice américain et de la Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur de la Bourse aux Etats-Unis.

Apple déclare, dans un document récemment remis à la SEC, avoir mis de l'argent de côté pour éventuellement payer le litige.

"Apple estime que ses iPhones n'étaient pas défectueux, que la fonction de gestion des performances introduite avec les mises à jour iOS 10.2.1 et 11.2 était destinée à améliorer l'expérience utilisateur des clients et que la société n'a pas fait de déclarations trompeuses ni omis de divulguer des informations importantes", déclare l'entreprise dans le document. "La société a comptabilisé sa meilleure estimation du règlement final de ces affaires."

Interrogé par Business Insider, Apple a refusé de commenter la valeur monétaire de cette estimation.

Bien que les bugs d'Apple et les problèmes avec ses derniers produits soient souvent dans l'actualité, quelques signes montrent que la saga des batteries pourrait finir par être importante pour les résultats de l'entreprise.

Dans le cadre de ses excuses, Apple a proposé le remplacement de batterie à prix réduit à certains utilisateurs d'iPhone. Selon les dirigeants de l'entreprise, c'est une des raisons qui a fait qu'Apple a raté son objectif de ventes pendant les fêtes de fin d'année. Apple a remplacé 11 millions de batteries en 2018, alors que la marque en remplace un à deux millions lors d'une année normale, selon le blogueur spécialisé John Gruber.

Il y a aussi un recours collectif qui commence à progresser, comme l'indique Apple dans le document. Bien qu'il faille souvent des années avant qu'un recours collectif de ce genre n'arrive devant les tribunaux, des actions antérieures ont donné lieu à des jugements d'une valeur de 450 millions de dollars contre le fabricant de l'iPhone.

Il n'est donc pas surprenant qu'Apple mette de l'argent de côté pour payer les litiges entourant cette fonctionnalité. Le document fait aussi état d'une action en justice liée à VirnetX, au sujet d'un contentieux brevets, et d'une bataille avec Qualcomm concernant également des brevets. D'autres éventualités auxquelles Apple se prépare.

Version originale : Kif Leswing/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple a créé la pagaille chez Facebook pendant 2 jours en désactivant les applis internes utilisées par les employés

VIDEO: Comment différents objectifs d'appareil photo déforment votre visage