Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Apple avertit que l'épidémie de coronavirus entrave ses ventes d'iPhone

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Apple avertit que l'épidémie de coronavirus entrave ses ventes d'iPhone
© Photographer: Justin Chin/Bloomberg

Apple a émis lundi17 février un avertissement sur ses résultats. L'entreprise tech de Cupertino anticipe un chiffre d'affaires moins bon que prévu sur le deuxième trimestre à cause de l'épidémie provoquée par le coronavirus. Dans son communiqué, Apple met en avant les difficultés d'approvisionnement en iPhone, fabriqués en Chine, et la demande pour ses produits alors que ses magasins sont fermés dans le pays. L'iPhone représentait 61% des ventes au premier trimestre 2020 selon Statista. Les bourses européennes semblent toutes s'inquiéter de cet avertissement : Paris était en repli à l'ouverture (-0,45%) comme Londres et Francfort.

Côté production, Apple a des sous-traitants dans la région de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, mais aussi des fournisseurs alternatifs. "Le travail commence à reprendre, mais le retour aux conditions normales prend plus de temps que nous n'avions anticipé", détaille le groupe californien, évoquant une "pénurie d'iPhone qui va temporairement affecter nos revenus dans le monde". Fin janvier, lors de la publication de résultats records grâce à une forte demande pour la gamme d'iPhone 11, notamment en France, Apple avait déjà souligné que la grave crise sanitaire entraînait des incertitudes. La réouverture des usines était au départ prévu le 10 février. Le groupe avait donc donné une fourchette de prévision de chiffre d'affaires pour son deuxième trimestre plus large que d'habitude, entre 63 et 67 milliards de dollars.

A lire aussi — L'appli Plans d'Apple indique maintenant les trajets en transports en commun dans de nombreuses villes de France

D'autres entreprises ne tiendront pas leurs objectifs à cause du coronavirus

En termes de demande, l'entreprise précise qu'elle n'a diminué qu'en Chine. "Nous sommes en train de rouvrir progressivement nos magasins et nous allons continuer, de la façon la plus régulière et la plus sûre possible", précise Apple, ajoutant que ses bureaux, centres d'appel et magasins en ligne n'ont jamais cessé de fonctionner.

"C'est le premier avertissement significatif d'un grand groupe et cela ne devrait pas être le dernier", a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique à Saxo Banque. La semaine dernière, Pernod Ricard a révisé à la baisse son objectif annuel de résultat opérationnel courant organique, car la Chine est son deuxième marché, où il réalise 10% de ses ventes.

L'industrie du luxe est particulièrement concernée. Kering (Gucci, Yves Saint Laurent, etc) a ainsi enregistré une forte baisse de ses ventes en Chine continentale et la maison d'habillement Burberry a averti d'un "impact négatif important". Disney a de son côté estimé que ses parcs d'attraction à Shanghai et à HongKong pourraient perdre 280 millions de dollars en tout, s'ils restent inaccessibles pendant 2 mois.

Depuis l'apparition de la maladie en décembre à Wuhan (centre), plus de 1 700 personnes sont décédées et plus de 70 500 ont été contaminées en Chine. La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva a chiffré l'impact à 0,1-0,2 points en moins pour la croissance mondiale, mais a souligné qu'il était encore très difficile d'évaluer l'impact pour l'économie.

Découvrir plus d'articles sur :