Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Apple devient la première entreprise américaine à valoir plus de 2 000 Mds$ en Bourse

Apple devient la première entreprise américaine à valoir plus de 2 000 Mds$ en Bourse
Tim Cook, le DG d'Apple. © REUTERS/Carlo Allegri

C'est officiel : Apple est la première société cotée aux États-Unis à atteindre une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars. Le cours de l'action du géant de la tech a augmenté de 1,2 % ce mercredi 19 août, atteignant un sommet historique de 467,84 dollars par action. Le géant pétrolier Saudi Aramco est la seule autre société cotée en Bourse à avoir atteint une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars. Elle a franchi le seuil pour la première fois en décembre 2019, un jour après son introduction en Bourse, ce qui a établi un record.

Le record de valeur boursière d'Apple s'accompagne de sommets historiques atteints par les indices boursiers américains majeurs. Ils se sont fortement redressés depuis qu'ils ont atteint leur plus bas niveau depuis plusieurs années en mars, sous l'effet d'une vague de mesures de relance de la Réserve fédérale, des espoirs d'un vaccin efficace contre le coronavirus et d'un nouveau plan d'aide à l'économie.

A lire aussi — Les futurs AirPods d'Apple pourraient modifier le son en fonction de votre environnement

Ce n'est pas la première fois qu'Apple bat un record de capitalisation boursière. En août 2018, elle a été la première entreprise américaine à atteindre 1 000 milliards de dollars. Depuis, Amazon, Microsoft et Alphabet (la maison-mère de Google) ont également franchi ce seuil du billion de dollars.

Apple est devenu un géant mondial de la tech au cours des décennies qui ont suivi la création de l'entreprise par Steve Jobs dans un garage californien. Depuis le lancement de l'iPhone, sans doute son produit le plus célèbre, la société s'est développée pour inclure des services et des accessoires tels que des montres connectées et des écouteurs sans fil, qui rapportent des milliards de dollars de revenus chaque année.

Malgré la pandémie de coronavirus, Apple a connu une bonne année, avec une hausse de l'action de 60 % et des résultats trimestriels qui ont dépassé les attentes de Wall Street. Les investisseurs ont afflué chez Apple et chez d'autres géants du secteur, dont Facebook, Amazon, Netflix, Alphabet et Microsoft, car ces entreprises sont particulièrement bien placées pour résister à la pandémie de coronavirus et à la récession qui en découle.

En outre, la société a récemment annoncé sa cinquième division d'actions dans le but d'attirer un plus grand nombre d'investisseurs. Le 24 août, Apple procédera à une division de ses actions à raison de quatre pour une.

Version originale : Carmen Reinicke/Business Insider

A lire aussi — Apple s'apprêterait à lancer des abonnements regroupant ses différents services, dont des cours de sport

Découvrir plus d'articles sur :