Apple et Google suspendent l'écoute de vos conversations après des craintes sur la collecte de données personnelles

Apple et Google sont un peu trop curieux avec le développement de leurs assistants intelligents, faisant naître des inquiétudes sur l'accès aux données personnelles. YouTube

Apple et Google vont suspendre l'écoute de vos conversations via leurs assistants personnels, après des craintes sur la collecte de données personnelles. Pour Apple, c'est une décision de l'entreprise elle-même. Google a lui été forcé par une autorité allemande de la protection des données à bannir cette pratique pendant au moins trois mois. Ces deux décisions interviennent dans un contexte où émergent des inquiétudes en matière de protection de la vie privée. Il y a quelques jours, dans un article du Guardian, on apprenait que des sous-traitants d’Apple qui travaillent sur Siri entendaient vos rapports sexuels et informations médicales privées.

Apple a déclaré vendredi 1er août qu'il avait suspendu son programme mondial — appelé 'grading' —avec lequel il analysait les enregistrements d'utilisateurs interagissant avec son assistant vocal Siri. "Nous allons mener un examen approfondi. Nous suspendons le programme grading de Siri mondialement", a indiqué une porte-parole d'Apple dans une déclaration officielle. Elle a également précisé qu'à l'occasion d'une future mise à jour du logiciel, les utilisateurs seront en mesure de se retirer de ce programme.

Jusqu'à maintenant, Apple conservait les enregistrements vocaux de Siri pendant six mois ; puis, le groupe garde une copie des données sans aucun type d'identifiant pendant deux ans, afin d'améliorer les performances et la précision de Siri. L'assistant vocal emblématique d'Apple permet aux utilisateurs de travailler leur iPhone sans utiliser leurs mains, et peut envoyer des messages, passer des appels et ouvrir de multiples applications avec des commandes vocales seules.

A lire  — Amazon révèle une voix moins robotique pour lire des informations à la place des présentateurs

Google ne pourra plus écouter ses utilisateurs pendant 3 mois en Europe

Concomitamment, Google a été contraint par les autorités allemandes d'arrêter temporairement — pendant trois mois — l'écoute des enregistrements audio  de ses utilisateurs pour améliorer Google Assistant, selon un communiqué publié jeudi par l'autorité de protection des données personnelles d'Hambourg, en Allemagne. Cette dernière s'appuie dans sa décision sur le règlement européen sur les données personnelles. Google Home suscite "actuellement un nombre considérable de doutes", peut-on lire dans le communiqué de presse. Google a souligné que cette suspension serait effective dès le 1er août et concernerait toute l'Union européenne.

Par le passé, pour expliquer pourquoi il collectait des données sur les échanges entre utilisateurs et son assistant vocal, Google a répondu qu'il travaillait avec "des experts en langues du monde entier pour améliorer la technologie vocale en retranscrivant un petit nombre de requêtes", rappelle nos confrères de Business Insider. Ce travail serait "essentiel au développement d'une technologie qui alimente des produits comme l'assistant Google".

Certaines entreprises recueillent plus d'informations d'identification — lorsque vous utilisez Alexa, par exemple — mais contrairement à Amazon et Google, Apple ne permet pas aux utilisateurs de choisir comment leurs enregistrements pourraient être utilisés, à moins que vous ne désactiviez complètement Siri.

A lire — Des livreurs Deliveroo bloquent des restaurants en France et préparent une action nationale

Les consommateurs sont toujours plus nombreux à utiliser des assistants vocaux, comme Alexa d'Amazon, Google Assistant de Google et Siri d'Apple. C'est un marché en pleine croissance sur lequel bataillent les géants de la tech. Selon le cabinet eMarketer, il y aura 100 millions d'utilisateurs d'assistants vocaux sur smartphones dès 2020.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Taxe GAFA : les clients d'Amazon devraient voir les prix des vendeurs français augmenter

VIDEO: Voici les tests de l'extrême que doit réussir chaque avion avant d'être commercialisé