Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Un dirigeant d'Apple: 'Nous pensons que la liberté d'expression est importante mais ce n'est pas tout ce qui compte'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un dirigeant d'Apple: 'Nous pensons que la liberté d'expression est importante mais ce n'est pas tout ce qui compte'
© KTLA
  • Eddy Cue, le vice président sénior d'Apple pour les logiciels et services internet s'est exprimé au festival South by Southwest lundi 12 mars 2018.
  • Cue a parlé de nombreux sujets allant de la philosophie concernant les acquisitions chez Apple aux Warriors, l'équipe de basketball de San Francisco.
  • Il a aussi parlé de la liberté d'expression et dit pourquoi Apple interdit les applis qui vendent des armes.

A la conférence South by Southwest à Austin (Texas), Dylan Byers de CNN a interviewé Eddy Cue, le vice président sénior d'Apple pour les logiciels et services internet.

Les sujets abordés vont de pourquoi Apple devrait (ou ne devrait pas) racheter Netflix, aux chances de l'équipe de basketball de la région de San Francisco (les Warriors) aux playoffs du championnat NBA. Cue est connu pour être un grand fan de basket.

Byers a également posé à Cue la question qui anime le monde de la tech actuellement: la responsabilité de cette industrie, aussi bien dans l'épidémie de fausses informations qui ont influencé l'élection de 2016 que dans l'addiction aux applis et leur impact sur le cerveau.

A la question de savoir si Facebook, Google et Reddit ont pour responsabilité de mieux faire dans ces domaines, Cue ne souhaite pas nommer un de ses adversaires. Il dit en revanche: "Je pense que tout le monde a une responsabilité".

Il ajoute que la "liberté d'expression" n'est pas une excuse.

"Nous pensons que la liberté d'expression est importante" dit-il, "mais nous ne pensons pas qu'elle est tout ce qui compte".

Pas d'applis pour fabriquer des bombes ou acheter des armes

"Il est important que les Américains puissent débattre de certains sujets" explique-t-il. "Mais nous ne pensons pas que la liberté d'expression venant de suprémacistes blancs soit une liberté d'expression importante."

Il donne pour exemple la façon dont Apple a toujours interdit les "applis pour fabriquer des bombes":

"Nous ne pensons pas que ce genre de contenu ait sa place sur notre plateforme."

Même chose pour les applis qui vendent des armes, qui sont également interdites.

En même temps, Cue explique la décision d'Apple de ne pas interdire l'appli de la chaine de télé de la National Rifle Association (NRA), qui diffuse des vidéos pour les amateurs d'armes à feu. Cue dit que cela ne contrevient pas aux règles d'Apple.

Au lendemain de la fusillade en Floride, des militants en faveur de la sécurité face aux armes à feu ont demandé, sur Twitter, à Amazon de supprimer l'appli de ses plateformes lors d'une campagne baptisée #StopNRAmazon, mais pas à Apple.

Version originale: Julie Bort/Business Insider.

Découvrir plus d'articles sur :