Apple va rapatrier aux Etats-Unis près de 245Mds$ de l'étranger

Tim Cook and Donald Trump. AP

  • Apple va payer près de 38 milliards de dollars de taxes aux Etats-Unis en raison des nouvelles dispositions fiscales mises en place par le président Donald Trump dans le cadre de sa réforme fiscale. 
  • Apple dit qu'il compte faire "une contribution directe" de 30 milliards de dollars aux Etats-Unis au cours des cinq prochaines années et a annoncé son projet pour un nouveau campus qui aboutira à la création de 20.000 nouveaux emplois. 

Apple va payer environ 38 milliards de dollars d'impôts pour rapatrier aux Etats-Unis ses liquidités détenues à l'étranger en raison des nouvelles lois fédérales concernant l'imposition des sociétés, a annoncé la marque à la pomme mercredi 17 janvier 2018. 

Apple a dit qu'il devrait faire une "contribution directe" de plus de 350 milliards de dollars à l'économie américaine au cours des cinq prochaines années, ce qui allait créer 20.000 emplois en recrutant pour son campus actuel mais aussi pour le nouveau campus que le géant tech américain compte ouvrir. 

D'après ce chiffre, sachant que le nouveau taux de rapatriement est de 15,5%, Apple va rapatrier 245 milliards de dollars, estime CNBC, ce qui correspond à la quasi totalité des liquidités actuellement détenues par Apple à l'étranger.

Version originale: Kif Leswing/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Oubliez Black Mirror — voici les scénarios de futurs chocs technologiques vraiment inquiétants

Comment repérer les contrefaçons d’articles de luxe selon un expert