Les ventes d'IPhones ont chuté de 15% au T1, au cours de la pire période des fêtes depuis une décennie — et les prévisions sont tout aussi sombres

Tim Cook, le DG d'Apple. AP

  • Apple a connu son pire premier trimestre de son exercice décalé depuis une dizaine d'années, en pleine période de Noël.
  • Les résultats sont en grande partie conformes à l'avertissement fait par Apple plus tôt dans le mois.
  • Mais les prévisions de chiffre d'affaires d'Apple au deuxième trimestre se situent dans le bas de la fourchette.
  • Apple a déclaré qu'elle comptait 900 millions d'utilisateurs actifs d'iPhones, et c'est la première fois que le groupe divulgue ce nombre.

Les ventes d'iPhones d'Apple ont chuté de 15% au cours de son premier trimestre décalé, en pleine période de Noël. C'est une forte détérioration de l'activité de l'entreprise, qui devra continue à avoir des difficultés dans les mois à venir, a-t-elle indiqué mardi.

Apple a fait des prévisions de ventes et de bénéfices plus faibles que prévu pour son deuxième trimestre fiscal. Selon ses prévisions, le chiffre d'affaires devrait chuter de 10% et le bénéfice par action de 22%.

Lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs et des analystes, Luca Maestri, directeur financier d'Apple, a déclaré que les problèmes qui ont affecté ses ventes d'iPhone au cours du premier trimestre — un dollar fort qui a fait monter les prix dans les marchés émergents, la réduction des subventions de ses partenaires opérateurs qui ont réduit le prix initial de ses téléphones, et son programme de remplacement des batteries iPhones qui encourage les clients à conserver les téléphones plus longtemps — continueront à faire baisser les ventes des smartphones.

"Nous nous attendons à ce que les facteurs clés qui... ont affecté le premier trimestre aient également un effet au deuxième trimestre ", a déclaré M. Maestri.

Les investisseurs ont pourtant réagi positivement, faisant monter l'action de près de 6% dans des échanges après bourse, à 163,45 dollars.

Apple a désormais 900 millions d'utilisateurs actifs d'iPhones

Apple a déclaré qu'il y avait 900 millions d'utilisateurs actifs d'iPhones dans le monde  — et c'est la première fois que l'entreprise a dévoilé ce nombre. Sur l'ensemble de ses appareils, elle compte aujourd'hui 1,4 milliard d'utilisateurs actifs, soit 100 millions de plus qu'en janvier, selon les responsables de l'entreprise. L'intention d'Apple de mettre davantage l'accent sur la vente de services payants, tels que les garanties et les abonnements musicaux, est fortement tributaire d'un nombre important et croissant d'utilisateurs.

"Nous ne mesurons pas notre succès par tranches de 90 jours, a déclaré Tim Cook, DG d'Apple, lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs et les analystes. "Nous gérons Apple sur le long terme." Il a poursuivi : "Nous sommes plus confiants que jamais dans la force fondamentale de notre entreprise."

Voici ce qu'Apple a annoncé, les résultats du T1 de l'année précédente et les comparaisons avec les attentes des analystes :

  • Chiffre d'affaires du T1 : 84,3 milliards de dollars contre 88,29 milliards de dollars en 2018. Wall Street attendait 83,97 milliards de dollars
  • Bénéfice par action au T1 : 4,18 dollars contre 3,89 en 2018. Wall Street attendait 4,17 dollars.
  • Prévisions chiffre d'affaires T2 : entre 55 et 59 milliards de dollars. Avant ces annonces, Wall Street prévoyait 58,97 milliards de dollars. En 2018, les ventes d'Apple était de 61,14 milliards de dollars.
  • Prévisions du bénéfice par action au T2 : Apple n'a pas donné d'indications précises quant au bénéfice par action, mais ses perspectives pour le deuxième trimestre indiquent qu'elle s'attend à afficher un bénéfice se situant entre 2,13 dollars et 2,51 dollars par action, en supposant que le nombre de ses actions diminue d'environ le même montant qu'au premier trimestre. Les analystes avaient prévu 2,62 dollars l'action avant l'annonce. Au deuxième trimestre de 2018, le bénéfice par action était de 2,73 dollars.

BI Intelligence

La faiblesse des ventes d'iPhone a nui aux résultats

La chute des ventes d'iPhones, sa gamme de produits la plus importante, ont pesé sur les résultats d'Apple. L'entreprise a enregistré 51,9 milliards de dollars de ventes pour l'iPhone. Au cours de la même période un an plus tôt, Apple avait affiché 61,1 milliards de dollars de ventes d'iPhones.

Pour la première fois, l'entreprise n'a pas donné le nombre total d'iPhones vendus. Elle a annoncé de façon controversée en novembre qu'elle cesserait d'annoncer le volume de ventes de ses produits, ce que de nombreux analystes ont interprété comme un signe qu'Apple s'attendait à une diminution de la vente d'iPhones.

La communication de l'entreprise a toutefois permis aux investisseurs de mieux comprendre la performance et la rentabilité de ce qu'elle considère comme ses deux principaux secteurs d'activité — les produits et services.

"Le pourcentage d'utilisateurs qui paient pour au moins un service augmente très fortement", a déclaré Luca Maestri, directeur financier d'Apple, lors de la conférence téléphonique.

Les services ont réalisé de bonnes performances ; les produits n'ont pas été à la hauteur

Le chiffre d'affaires de la division de services — les abonnements à Apple Music et iCloud, les commissions perçues de l'App Store et d'autres offres — a atteint 10,8 milliards de dollars, en augmentation de 19% sur un an.

Ce taux de croissance est dans la fourchette basse de son activité services par rapport aux deux dernières années, qui se situait entre 17 % et 34 %. M. Maestri, directeur financier d'Apple, a cité un changement récemment adopté dans les règles comptables pour expliquer en partie le ralentissement de la croissance de cette activité.

BI Intelligence

Malgré la croissance de l'activité services, Apple tire toujours la grande majorité de ses revenus de la vente de ses produits, qui comprend la vente d'iPads, de Macs, de montres Apple et d'autres appareils en plus des iPhones. Cette activité a connu des difficultés, notamment avec l'iPhone, avec un chiffre d'affaires en baisse de 7 % par rapport à la même période sur un an.

Pour la première fois, Apple a publié la marge opérationnelle de ses deux marchés. Son activité produits affiche un bénéfice d'exploitation de 25,2 milliards de dollars, soit 34% de son chiffre d'affaires. Il s'agit d'une baisse par rapport aux 28,6 milliards de dollars, ou 36% des ventes sur un an. En revanche, le secteur des services a affiché un bénéfice d'exploitation de 6,8 milliards de dollars, ou 63% des ventes, en hausse à 5,3 milliards de dollars, ou 58 % des ventes, par rapport au premier trimestre de l'exercice 2018.

Les résultats globalement médiocres d'Apple pour ce trimestre traditionnellement bon avec les fêtes de fin d'année n'ont pas été une grande surprise. Tim Cook, DG de la société, a mis en garde les investisseurs et les analystes plus tôt ce mois-ci contre des résultats décevants, affirmant que ses revenus seraient probablement d'environ 84 milliards de dollars pour la période des fêtes.

Auparavant, l'entreprise s'attendait à afficher des ventes se situant entre 89 et 93 milliards de dollars. L'action Apple a terminé en baisse 1,04% pour s'établir à 154,68 dollars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un bug important sur l'application FaceTime permet à ceux qui vous appellent de vous écouter avant que vous ne décrochiez

VIDEO: On a testé un cours d'art martial inspiré de Star Wars — vous êtes munis d'un sabre laser lumineux