Apple retire une application permettant aux manifestants de repérer la police à Hong Kong... et les 6 autres choses à savoir dans la tech

Aidan Marzo/Sopa Images/AbacaPress 

Bonjour ! Voici les 7 choses importantes à savoir dans les nouvelles technologies et la vie numérique, ce jeudi 10 octobre 2019.

1. Apple plie face aux autorités chinoises et retire une application controversée permettant aux manifestants hongkongais de localiser les forces de l'ordre sur une carte. La Chine est un marché stratégique pour la firme américaine qui produit 100 % de ses iPhone sur place.

2. Orange lance une nouvelle box plus rapide. L'opérateur télécoms a présenté sa nouvelle Livebox 5, qui intégrera une augmentation des débits, une amélioration des performances wifi et une coque fabriquée en plastique 100% recyclé.

3. La Silicon Valley est en train de perdre sa guerre contre le paiement de l'impôt sur les revenus de la tech. L'OCDE a présenté des propositions qui permettraient aux gouvernements de taxer les chiffre d'affaires et pas seulement les profits réalisés par des entreprises comme Google et Facebook.

4. La plupart des Américains ne savent pas que Facebook possède Instagram et WhatsApp. Une majorité d'adultes ont obtenu de mauvais résultats lors d'un test de connaissances numériques effectué aux Etats-Unis par Pew Research, répondant correctement à moins de la moitié des questions.

5. Apple pourrait lancer au deuxième trimestre 2020 un accessoire pour iPhone qui se porte sur la tête. La firme à la pomme est en train de préparer un casque de réalité augmentée, selon l'analyste Ming-Chi Kuo.

6. Certains employés d'Activision Blizzard auraient protesté contre la punition infligée à un joueur professionnel de Hearthstone qui s'était exprimé en faveur des manifestants à Hong Kong. Une trentaine d'employés de l'éditeur de jeux vidéo ont organisé une grève, selon le Daily Beast.

7. Le sénateur Marco Rubio demande au gouvernement américain d'enquêter sur TikTok au sujet d'allégations selon lesquelles l'application de vidéo court format censure des contenus qui pourraient contrarier la Chine. Un porte-parole de l'entreprise a déclaré à Business Insider que le gouvernement chinois ne lui demandait pas de censurer des vidéo. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le piratage pourrait faire lourdement chuter les droits TV du foot prévient le patron de BeIN Sports

VIDEO: Bienvenue dans le plus grand Lego store du monde