Une nouvelle fonctionnalité du prochain système d'exploitation de l'iPhone va choquer les gens — même le patron d'Apple était surpris

Business Insider

  • Une nouvelle fonctionnalité du système d'exploitation de l'iPhone montre combien de temps vous passez sur votre smartphone. 
  • Vous pourrez la télécharger cet automne. 
  • Les gens risquent d'être choqués de voir le nombre d'heures qu'ils passent par jour sur leur téléphone. 

Jamais une mise à jour logicielle ne m'a conduit à revoir mon style de vie, mais la dernière version du système d'exploitation de l'iPhone m'a forcé à me remettre en question — ainsi que ma relation avec mon iPhone. 

Et lorsque tout le monde aura accès à iOS 12 cet automne, cela surprendra des millions de personnes. 

Dans le menu des paramètres de votre iPhone mis à jour, se cache une collection de fonctions intitulée Screen Time. Elle recueille des données sur votre temps passé à utiliser votre téléphone et le nombre de fois où vous le prenez en main. Elle comprend aussi des statistiques sur les applications que vous utilisez le plus et le nombre de notifications que vous recevez. 

Une capture d'écran donnant un exemple de ce à quoi ressemble Screen Time. Ce ne sont pas mes statistiques. Apple

Cher lecteur, j'ai été  choqué. Cette semaine, j'ai saisi mon smartphone près de 248 fois par jour, en moyenne. J'utilise mon téléphone pendant tellement d'heures par jour, que j'ai honte de vous donner le nombre exact d'heures — mais il est supérieur à 5 heures. 

Avant que je ne jette un œil à ces statistiques, jamais je n'aurais pensé avoir un problème avec mon téléphone. J'ai activement cherché à limiter les notifications, et j'ai vraiment essayé de ne pas jeter un œil à mon téléphone lors des réunions et des conversations, pour ne pas paraître impoli auprès de mon entourage.

Je ne sais toujours pas si j'ai véritablement un problème avec mon téléphone, mais j'ai peut-être simplement été dans le déni. Le fait est que j'utilise mon smartphone pendant un temps conséquent, dès le réveil — un pourcentage plus important que je ne l'aurais imaginé sans ces statistiques. 

Je ne suis pas seul

Je ne suis pas seul à être surpris par ces statistiques dévoilées par la fonctionnalité Screen Time d'Apple. Lors de la conférence des développeurs annuelle d'Apple, qui s'est déroulée à San Jose, en Californie début juin, des centaines de développeurs logiciel ont téléchargé et installé la version bêta d'iOS avec Screen Time, et beaucoup d'entre eux ont été surpris également. 

La fonction Screen Time était un sujet récurrent parmi les gens qui étaient venus en Californie pour apprendre comment mieux utiliser les logiciels Apple. Mais, comme moi, beaucoup de visiteurs qui discutaient leur utilisation excessive du smartphone en de manière globale, hésitaient à partager leurs statistiques officielles, comme s'il s'agissait d'un honteux secret. 

Même le DG d'Apple, Tim Cook, a dit que ces chiffres l'avaient surpris. 

"Je l'ai utilisé et je dois vous le dire: Je pensais que j'étais très discipliné là-dessus. Et j'ai eu tort", a dit Cook dans une interview accordée à CNN. "Quand j'ai commencé à recueillir ces données, j'ai constaté que je passais bien plus de temps que je ne le devrais [sur mon téléphone]". 

Quelles applis utilise-t-il le plus?

"Je n'ai pas envie de vous donner toutes les applis. Mais beaucoup trop. Et le nombre de fois où je sors mon téléphone est beaucoup trop important", a-t-il continué. "J'ai également remarqué que le nombre de notifications que je recevais était insensé. Vous savez, Notifications était à l'origine conçu de manière à vous avertir que quelque chose d'important est en train de se passer. Or maintenant, bien trop souvent, c'est comme si tout paraissait important". 

Mais d'après Cook, Apple ne s'inquiète pas de l'impact de donner ces informations aux utilisateurs sur les ventes d'Apple. 

Apple

"Nous ne nous sommes jamais focalisés sur l'utilisation comme paramètre clé. Nous voulons que les gens soient incroyablement satisfaits et accompagnés par les appareils que nous proposons", a dit Cook dans son interview avec CNN. "Mais nous n'avons jamais voulu que les gens consacrent trop de leur temps, ou tout leur temps dessus. C'est une chose personnelle, de savoir quand trop c'est trop".

Les standards changent

Il y a une lueur d'espoir pour que les nouvelles fonctionnalités d'Apple — tout comme la mise à jour similaire de Google — commence à changer notre regard sur la santé numérique et modifie nos habitudes et nos conventions culturelles. 

"Cela va mettre en place une nouvelle direction et une nouvelle course vers le haut, pour ceux qui se soucient davantage de préserver leurs valeurs humaines", a tweeté Tristan Harris, un ancien designer de Google, qui est devenu un activiste de la santé numérique, après qu'Apple a annoncé Screen Time. 

Mais pour l'heure, ces fonctionnalités semblent informatives. Il s'agit d'outils qui évaluent votre usage de votre téléphone, pas d'une solution. Ils ne changeront pas les habitudes des gens, en soi. 

J'ai activé une fonction de Screen Time appelée Downtime. Par défaut, après 22h, elle verrouille chaque appli qui n'est pas essentielle comme les appels et les messages, y compris tous les jeux et les réseaux sociaux. Je ne peux plus aller sur Twitter ou utiliser Safari avant le lendemain matin. En pratique, ça ressemble un peu au "mode essentiel", suggéré par plusieurs groupes, dont Stanford Students Against Addictive Devices.

Pour moi, ça a marché — globalement, je n'ai pas utilisé mon smartphone après 22h. Mais j'ai fini par faire un tour sur Twitter et joué aux jeux vidéo sur mon ordinateur portable ou mon iPad, à la place. Il y a aussi une option pour contourner le problème de la limite de temps et utiliser une appli bloquée, bien que je ne l'ai jamais fait.

"Le problème réside plutôt dans les attentes sociales sur la manière dont nous participons à ces comportements", a dit Alana Harvey, la cofondatrice de Flipd, une appli qui verrouille les applications de distraction. "Passer trop de temps sur les réseaux sociaux, trop se soucier des réseaux sociaux, trop se soucier de répondre rapidement aux gens, faire des recherches sur Google plutôt que de s'asseoir et avoir un débat". 

"Il va y avoir toutes ces fonctionnalités, mais vont-elles contribuer à aider les gens à se débarrasser de leur téléphone et faire quelque chose de mieux de leur temps?", a-t-elle demandé. "Au bout du compte, la décision revient plutôt entre les mains de l'utilisateurs". 

"Tenir les applis pour responsables de notre temps passé est une chose. L'étape suivante est de les tenir responsables d'affecter la qualité de nos relations, de nos projets, etc."

Au cours de mon expérience longue d'une semaine avec Screen Time, j'ai réalisé que les fonctionnalités par elles-mêmes n'allaient pas réduire l'important temps passé quotidiennement par un utilisateur sur son téléphone, bien que Screen Time d'Apple vous permette de fixer des limites de temps (que l'utilisateur peut contourner). Mais le simple fait d'identifier le problème est une première étape. 

"Permettre aux gens de prendre conscience des faits, leur permettra de décider par eux-mêmes de comment décrocher, et s'ils veulent décrocher", a dit Cook dans son interview accordée à CNN. 

Pour moi, les faits m'ont appris que je devais décrocher. On verra cet automne, si iOS 12 conduira les millions d'autres utilisateurs à en faire de même. 

Version originale: Kif Leswing/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple prévoit de sortir 3 nouveaux modèles d'iPhone cette année

VIDEO: Il existe des sources thermales incroyables en Toscane — elles sont un lieu très apprécié pour s'y baigner l'été