Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Apple se prépare à produire 1 million de masques par semaine pour équiper les soignants

Apple se prépare à produire 1 million de masques par semaine pour équiper les soignants
Tim Cook, le DG d'Apple, a annoncé que l'entreprise sera en mesure d'en produire un million de masques par semaine. © David Paul Morris/Bloomberg via Getty Images

Apple se prépare à produire un million de masques par semaine pour équiper les soignants, a annoncé le DG du groupe Tim Cook dimanche sur Twitter. Conçus par des designers, des ingénieurs et des fournisseurs d'Apple, ces masques sont en plastique transparent et couvrent l'intégralité du visage. Ils sont avant tout destinés au personnel hospitalier aux Etats-Unis. Le rythme de production sera d'un million par semaine à partir de la fin de semaine, aux Etats-Unis et en Chine. Dans son message publié sur Twitter, Tim Cook a par ailleurs précisé qu'Apple a été en mesure de se procurer 20 millions de masques chirurgicaux auprès de ses fournisseurs à travers le monde.

Le premier des masques Apple a été livré la semaine dernière à un hôpital à Santa Clara en Californie. Selon Tim Cook, chaque masque est assemblé en moins de deux minutes et il est entièrement réglable, ajoutant que les réactions des médecins ont été positives jusqu'à présent. Apple a également lancé récemment une application pour aider à maintenir le public à jour sur les dernières informations concernant le Covid-19, et a déclaré à la mi-mars qu'elle donnerait 15 millions de dollars aux secours. D'autres géants de la tech comme Google et Facebook ont également lancé des initiatives pour endiguer l'épidémie. Google va publier régulièrement un rapport qui utilise des données anonymisées de ses utilisateurs d'applications comme Google Maps pour comprendre comment les gens ont modifié leurs comportements avec le confinement.

Avec ses masques, Apple rejoint la cohorte d'entreprises qui ont modifié leurs lignes de production pour répondre à la pénurie de masques, comme les fleurons du luxe italiens Prada et Lamborghini. En Italie toujours, Giorgio Armani produit désormais des combinaisons de protection. En Espagne, des ingénieurs de Renault ont conçu des visières et des masques qui ont ensuite été fabriqués sur les imprimantes 3D disponibles dans les usines immobilisées. Quant au constructeur automobile américain General Motors (GM), le président Donald Trump lui a ordonné de produire des respirateurs artificiels.

A lire aussi — Pourquoi des entreprises comme Goldman Sachs, Apple et Facebook disposaient déjà de masques N95 dont elles font don désormais

Depuis plusieurs jours, sous pression d'un public qui ne comprend pas pourquoi les masques protégeraient les infirmiers mais pas les citoyens ordinaires, le port du masque est désormais recommandé. Jusqu'à présent, les autorités sanitaires aux Etats-Unis ou en France, ainsi que l'Organisation mondiale de la santé, arguaient que le masque n'était pas nécessaire pour les personnes saines, sauf si elles étaient au contact de malades.

En France, l'Académie de médecine a recommandé vendredi le port obligatoire du masque, comme une "addition logique aux mesures barrières". La France poursuit ses efforts pour s'approvisionner en masques, et ses commandes auprès de fabricants en Chine atteignent désormais près de deux milliards d'exemplaires, a assuré samedi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Découvrir plus d'articles sur :