Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Après Franprix avec Deliveroo, Carrefour s'allie à Uber Eats pour livrer vos courses à domicile

Après Franprix avec Deliveroo, Carrefour s'allie à Uber Eats pour livrer vos courses à domicile
Carrefour s'allie avec Uber Eats pour livrer les habitants de Paris et de la région parisienne. © Laurel Chor/Bloomberg via Getty Images

En période de confinement, partout dans le monde, les services de livraison de repas ont la cote. Et pas qu'auprès des particuliers, mais aussi des distributeurs. Après Franprix avec Deliveroo, pour des produits d'épicerie de marque Franprix, c'est au tour de Carrefour de suivre le mouvement en s'alliant avec le rival américain, Uber Eats. A partir du 6 avril, un client Carrefour pourra commander via l'application et le site Uber Eats des courses alimentaires du quotidien ou des produits d’hygiène et d’entretien.

Il y a près d’une centaine de référence produits disponible pour chaque magasin référencé sur l’application Uber Eats. Il y aura par exemple des fruits et légumes, des produits laitiers, des produits secs (pâtes, riz, etc), des produits d’entretien, d’hygiène et des boissons. La livraison s'effectuera en moyenne en 30 minutes, au domicile, par un livreur utilisant l'application Uber Eats. Si vous ne possédez pas de compte Uber Eats, vous pouvez également passer commande par téléphone au 08 05 08 02 10 tous les jours de 11h à 23h. Le service sera proposé dans un premier temps dans une quinzaine de magasins Carrefour de Paris et de sa région parisienne, avant d'être déployé à l'échelle nationale. Les frais de livraison sont de 3,50 euros comme pour une livraison de repas.

"Combiner la force des magasins préparateurs Carrefour et l'agilité de l'application Uber Eats va nous permettre de livrer aux clients leurs produits du quotidien de façon très pratique et parfaitement sécurisée. Face à la crise, nous avons le devoir d’imaginer des solutions nouvelles et le digital nous ouvre collectivement beaucoup de possibilités", a déclaré Amélie Oudéa-Castéra, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale de Carrefour, citée dans un communiqué.

A lire aussi — Deliveroo, Uber Eats, Frichti... comment ces applications s'organisent pour éviter la propagation du coronavirus

Toutes les livraisons sont désormais organisées selon un standard dit "sans contact", sur le pas de la porte, même si cette mesure ne protège pas complètement des livreurs de tomber malades. Ce genre d'alliances entre géants de la tech et distributeurs traditionnels est perçu comme un relais de croissance pour ces deux types d'acteurs, en touchant de nouveaux clients, limités dans leurs déplacements mais ayant toujours des besoins primaires. La livraison à domicile est devenue la solution privilégiée par beaucoup de Français. Mais Carrefour et Franprix n'ont pas attendu de signer ces partenariats pour revoir leurs procédures de livraison, avec différentes modalités selon les enseignes.

A lire aussi — Les salariés d'un hypermarché Carrefour exercent leur droit de retrait car ils s'estiment insuffisamment protégés

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :