MeTwo: inspirés par Mesut Özil, les internautes allemands partagent sur Twitter leurs expériences de racisme quotidien

La photo qui a mis le feu aux poudres: le président turc Tayyip Erdogan (dr.) avec Mesut Özil à London, le 13 mai 2018. Kayhan Ozer/Presidential Palace via REUTERS

Le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, a du se rendre à l'évidence sur Twitter. "Je conseille à quiconque qui croit que le racisme n'est plus un problème un Allemagne de lire les nombreux tweets #MeTwo. C'est impressionnant et douloureux de voir combien de personnes font entendre leur voix", a-t-il tweeté ce vendredi 27 juillet

Ce nouveau hasthag — variante du #MeToo qui dénonçait les faits de sexisme, harcèlement et agression sexuelle — est né après le débat suscité par la démission du footballeur allemand Mesut Özil de l'équipe nationale, critiqué outre-Rhin pour avoir posé avec le président turc Erdogan et l'avoir appelé "mon président", et qui a dénoncé le racisme dont il fait l'objet dans sa lettre de départ. 

Ali Can, 24 ans, activiste à l'origine du hashtag #MeTwo. REUTERS/Wolfgang Rattay

Comme Özil, de nombreux jeunes Allemands jonglent avec deux cultures et en font les frais au quotidien.

#MeTwo fait ainsi allusion "aux deux cœurs" que les Allemands issus de l'immigration ont dans la poitrine, explique l'instigateur de cette campagne, Ali Can, à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Comme Mesut Özil, ces jeunes dénoncent le fait qu'ils sont considérés comme allemands quand ils réussissent mais étrangers en cas de faute ou d'échec. 

Le hashtag s'est hissé en tête des tendances Twitter en Allemagne en 48 heures.

Voici quelques anecdotes partagées sous le tag #MeTwo:

 "Quand tu recherches des appartements et que personne ne te répond, mais que ta copine allemande obtient tout de suite une réponse sur les mêmes offres. Après le mariage et le changement de nom, elle n'a plus reçu de réponse non plus."

"Régulièrement, dans un contexte professionnel comme dans d'autres: 't'es d'où?' - 'Allemagne (ou Berlin)' - Pause. Expression du visage qui indique 'Non mais tu vois ce que je veux dire avec cette question, pourquoi tu réponds pas?' - Pas de réponse - 'Non mais t'es d'où VRAIMENT?'"

"On ne peut pas en tant qu'enfant d'immigrés espérer une meilleure note que la moyenne en allemand — mon prof d'allemand en 5e. En effet je n'avais des 20 que dans les dictées et mes rédactions tournaient autour de 16, mais bon, que faire, à la maison on parlait turc."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le mouvement #metoo existe en fait depuis 10 ans — la femme noire qui l'a créé explique ce qu'il voulait dire à l'époque

VIDEO: Voici ce qui se passe quand vous regardez le soleil trop longtemps