Arnaud Lagardère aurait une dette personnelle de 200 M€ et ça inquiète les petits actionnaires

Arnaud Lagardère dans un reportage d'Envoyé Spécial sur France 2. YouTube/Envoyé Spécial

Arnaud Lagardère aurait une dette personnelle de 204 millions d'euros, révèle ce mardi 27 août 2019 le Financial Times, soit plus que la valeur de ses actions détenus dans le groupe Lagardère, estimée à 185 millions d'euros à la clôture de bourse le 26 août 2019. Lagardère est propriétaire des éditeurs Hachette, Fayard, Dunod, des réseaux de boutiques Relay ou Aelia Duty Free ainsi que de Paris Match, Elle, Europe 1 et le divertissement. C'est sa holding personnelle — LC&M — qui supporte le poids de cette dette. Via LCM, Arnaud Lagardère, gérant commandité de Lagardère SCA, détient 7,3% de Lagardère. La valeur résiduelle de LC&M a lourdement chuté depuis 2009 où elle s'élevait à 343 millions d'euros. A Paris, l'action Lagardère était un léger repli en fin de matinée, de -0,72%, à 19,26 euros.

LC&M ne publie plus ses comptes depuis 2010. Mais cette situation d'endettement n'est pas nouvelle. BFM Business rappelait en 2016 que cette dette était liée aux 340 millions d'euros dépensés entre 2005 et 2007 par Arnaud Lagardère pour monter au capital de son groupe, passant de 5,5% à 10,3%. Cette dette était de 544 millions d'euros fin 2008, avant de baisser fin 2009 à 434 millions d'euros puis 250 millions d'euros il y a trois ans, avec les cessions d'EADS et Canal Plus. Mais le FT rappelle que les titres détenus par Arnaud Lagardère servent de garantie à des prêts, selon le document de référence de 2018 de Lagardère.

Pour le FT, "si les banques réclament le remboursement des emprunts, la participation de M. Lagardère dans l'entreprise fondée par son père pourrait être balayée — à moins qu'il ne dispose d'actifs liquides qui n'apparaissent pas dans les comptes [de LC&M]".

Arnaud Lagardère a perçu 1,14 millions d'euros de rémunération fixe en 2018 avec une partie variable pouvant monter à 1,4 million d'euros. En 2018, LC&M aurait touché près de 13,6 millions d'euros de dividendes et une redevance de 20 millions d'euros de la part du groupe pour prendre en charge notamment les salaires des dirigeants.

Fils du fondateur, Arnaud Lagardère n'est pas l'actionnaire majoritaire de Lagardère : il s'agit de Qatar Investment Authority, avec 13,3%, fonds souverain du Qatar, qui possède notamment beIN Sports, et plusieurs palaces à Paris. 

"Un conflit d'intérêts entre la situation financière personnelle d'Arnaud Lagardère et celle de Lagardère"

Malgré tout, la structure du groupe Lagardère — société en commandite par action (SCA) — offre au dirigeant de 58 ans le contrôle de l'entreprise. Il ne peut être révoqué par les actionnaires, indique le quotidien britannique, mais il assume aussi l'entière responsabilité de la dette du groupe. LC&M a vendu les 23 et 24 mai derniers pour 2 millions d'euros, d'actions indiquant qu'il s'agissait du résultat d'un accord de long terme avec une banque.

Une situation qui inquiète les actionnaires minoritaires. Interrogée par le FT, Colette Neuville, présidente d'Adam, groupe de défense des actionnaires minoritaires, a déclaré qu'il semblait y avoir "un conflit d'intérêts entre la situation financière personnelle d'Arnaud Lagardère et celle de Lagardère, ce qui signifie qu'il pourrait être amené à prendre des décisions qui ne sont pas dans l'intérêt des actionnaires minoritaires". 

"Par exemple, il distribue trop d'argent sous forme de dividendes à Lagardère parce qu'il compte sur ces dividendes pour payer les intérêts de sa dette", a-t-elle expliqué au journal : "les actionnaires ont le droit de connaître la situation financière réelle de M. Lagardère, notamment son patrimoine personnel et ses accords avec les banques. Sans cela, la responsabilité illimitée qu'il a pour Lagardère est illusoire."

Le journal financier indique que Lagardère est sous la pression d'un fonds spéculatif, Amber Capital, qui détient 5 % du capital de l'entreprise. Amber a intenté une action en justice contre LC&M pour tenter de forcer l'entreprise à publier ses comptes financiers, selon deux personnes au courant de l'affaire.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Europe 1 : avec Laurent Guimier, Arnaud Lagardère vire son 2ème patron en 2 ans

VIDEO: Vous avez certainement déjà été victime de ghosting — voici comment se remettre d'une rupture sans explications