Voici le manque à gagner d'Arsenal si le club échoue à se qualifier pour la Ligue des Champions

Le manager français d'Arsenal Arsène Wenger, le 17 avril 2017. Reuters / Scott Heppell

Arsène Wenger a emmené 19 fois de suite Arsenal en Ligue des Champions. Mais ce record est menacé.

A cinq matches de la fin de la saison 2016/2017, l'équipe a six points de retard sur les quatre premiers du championnat qui peuvent participer à la compétition reine en Europe.

La menace de ne pas se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions est réelle — et le club du nord de Londres pourrait perdre une substantielle manne financière.

En 2015/2016, Arsenal a reçu 53,4 millions d'euros de revenus de la Ligue des Champions, selon l'UEFA. Ce montant comprend 22,3 millions d'euros liés à ses résultats (Arsenal a atteint les 8e de finale) et 31,1 millions d'euros de revenus TV.

Ces recettes pourraient être supérieures cette année puisque Arsenal doit déjà obtenir 25,7 millions d'euros pour son parcours — jusqu'aux 8e de finale encore. Les droits TV ne sont pas encore connus.

En résumé: l'absence de Ligue des Champions creuserait un trou de 53,2 millions d'euros dans les finances d'Arsenal.

Potentiellement, le club pourrait être déficitaire après avoir enregistré des bénéfices avant impôts de près de 15 millions d'euros annoncés en novembre 2016.

Et quid de l'Europa League?

Arsenal a la garantie de participer à l'Europa League, la seconde compétition européenne, après avoir atteint la finale de la FA Cup. L'Europa League a des détracteurs, est moins cotée mais elle permet de gagner un trophée continental respecté.

Son rival Chelsea l'a ainsi gagnée en 2013.

Chelsea a remporté l'Europa League en 2013. Jamie McDonald / Getty Images 

Mais l'Europa League ne génère pas du tout le même niveau de revenus que la Ligue des Champions.

Selon les chiffres officiels de l'UEFA, un club britannique peut gagner jusqu'à 27 millions d'euros maximum — et seulement s'il soulève le trophée.

Si Arsenal gagne l'Europa League l'an prochain, il remporterait — au mieux — la moitié des gains de cette saison en Ligue des Champions.

Il n'est pas étonnant dès lors qu'une place dans la compétition reine soit autant convoitée par les clubs.

Version originale: Alan Dawson/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les millionnaires asiatiques investissent dans le football, mais autrement qu’en rachetant les clubs sportifs

VIDEO: Ce qu'il y a de mieux et de moins bien quand vous roulez en Tesla Model 3