Capture d'écran d'un film de James Bond. Vimeo

Aston Martin peine toujours à convaincre le marché. Et pourtant, la marque de voiture préférée de James Bond a fait part d'un bénéfice imposable en forte progression au troisième trimestre, à 3,1 millions de livres (environ 3,5 millions d'euros), contre 0,3 million un an auparavant. 

Mais les investisseurs ont surtout retenu son chiffre d'affaires inférieur aux attentes, relèvent des analystes de la banque Jefferies, bien qu'il ait progressé de 81% sur la période, à 282 millions de livres, pour un total de 1776 véhicules vendus. 

Le titre est aussi affecté par les incertitudes autour de la ratification de l'accord sur le Brexit obtenu par la Première ministre britannique, Theresa May.

"(L'accord) semble assez bon", a déclaré à Reuters Andy Palmer, le directeur général d'Aston Martin, tout en précisant qu'à ce stade, le groupe ne pouvait pas encore modifier ses plans de secours. De plus, le dirigeant s'est exprimé avant d'apprendre la démission du ministre britannique chargé du Brexit, Dominic Raab.

Un dernier facteur pèse sur le cours de Bourse d'Aston Martin. Contrairement aux rumeurs, la Chine a précisé qu'elle n'entendait pas abaisser de moitié la taxe sur l'achat de voitures. "Actuellement, notre commission n'a pas envisagé, ni proposé l'idée de ramener la taxe à l'achat à 5%", a précisé l'organisme de planification du gouvernement chinois, selon Reuters. Cette taxe devrait donc rester à 10%.

Or, comme pour l'ensemble du secteur automobile, la Chine représente un des principaux marchés d'Aston Martin.

A la clôture de la Bourse de Londres, jeudi 15 novembre, le titre chute de 6,63%, à 15,05 livres. Depuis son introduction sur le marché londonien début octobre, l'action Aston Martin a perdu plus de 20% de sa valeur.

Cours de l'action Aston Martin à la clôture de la Bourse de Londres, jeudi 15 novembre 2018. Investing

L'ensemble du secteur automobile a trébuché en Bourse ce jeudi, en raison principalement de l'annonce faite par Pékin sur la taxe à l'achat. En France, l'action Peugeot du groupe PSA a notamment plongé de 5,24% et celle de l'équipementier Valeo de 3,53%.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le constructeur de voitures sportives Aston Martin chute à peine entré à la Bourse de Londres

VIDEO: Ce distributeur automatique de voitures permet de tester un véhicule avant de l'acheter