Un ancien astronaute américain dit que l'idée de Donald Trump de créer une 'force de l'espace' est 'stupide'

Le président Donald Trump tient dans les mains une directive sur l'espace, le 18 juin 2018. REUTERS/Jonathan Ernst

  • Le président américain Donald Trump a annoncé lundi 18 juin 2018 avoir ordonné la création d'une force spéciale de l'espace, qui correspondrait à la sixième branche de l'armée américaine.
  • L'astronaute américain Mark Kelly, désormais retraité, a tweeté qu'il s'agissait d'une "idée stupide", puisque l'Air Force possède déjà un commandement spécial de l'espace et une force de l'espace.

Donald Trump estime que pour défendre l'Amérique, les Etats-Unis doivent "dominer l'espace". Pour ce faire, le président américain a ordonné lundi 18 juin 2018 la création d'une force spéciale de l'espace, qui correspondrait à la sixième branche de l'armée américaine.

Avant une réunion du Conseil spatial national, le président républicain a déclaré: 

"Il ne suffit pas d'avoir une simple présence américaine dans l'espace. Il doit y avoir domination américaine dans l'espace. Nous aurons l'armée de l'air et nous aurons l'armée de l'espace. Distinctes mais égales."

Après cette annonce en grande pompe — même si l'idée n'est pas nouvelle puisque Donald Trump l'a déjà évoquée à quatre reprises depuis son élection à la présidence des Etats-Unis — plusieurs voix se sont élevées pour critiquer ce projet, rapporte Business Insider US.

Parmi elles, celle de l'astronaute américain à la retraite Mark Kelly, frère jumeau de l'astronaute Scott Kelly, qui a tout simplement tweeté qu'il s'agissait d'une "idée stupide", car "Air Force le fait déjà", en ajoutant "et après? On transfère les sous-marins à la 7ème branche et on les appelle 'la force sous marine?'":

Mark Kelly, ancien pilote de la Navy, ancien combattant et en mission quatre fois dans l'espace, fait référence à la force spéciale baptisé "Air Force Space Command", basée dans le Colorado, qui supervise déjà l'essentiel des activités militaires liées à l'espace. 

Ce commandement spécial est notamment responsable de l'utilisation militaire des satellites américains, des lancements de fusées et des opérations de cybersécurité. Il aide également à traquer les débris spatiaux en orbite autour de la Terre. 

Quoi qu'il en soit, ce projet doit être approuvé par le Congrès américain, qui semble divisé sur le sujet.

"Heureusement, le président ne peut pas le faire sans le Congrès car ce n'est PAS le moment de démanteler l'armée de l'air: trop de missions en jeu", a déclaré pour sa part le sénateur démocrate Bill Nelson, dans un tweet.

Donald Trump souhaite assurer l'hégémonie de son pays dans le domaine spatial, que ce soit en matière d'exploration avec des projets concernant Mars et la Lune ou en termes de puissance militaire spatiale. 

Cependant, les Etats-Unis ayant signé le Traité de l'espace entré en vigueur fin 1967, il leur est interdit de déployer des armes de destruction massive dans l'espace et l'utilisation de la Lune et d'autres corps célestes doit uniquement servir des objectifs pacifiques.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 13 pays les plus compétitifs dans le numérique

Oubliez Mars, il pourrait y avoir de la vie sur Vénus