Au Venezuela, le Happy Meal de McDonald's coûte plus cher qu'un mois de salaire

Un menu McDonald's au Venezuela affichant un Happy Meal qui, à l'époque, coûtait un peu plus que le salaire minimum mensuel. Jesus Yepez

L'hyperinflation au Venezuela est telle qu'en mars 2019, un Happy Meal, le menu enfant de McDonald's, coûtait plus cher que le salaire mensuel minimum du pays. Jesus Yepez, qui vit à Caracas, la capitale du Venezuela, a envoyé à INSIDER une photo d'un menu de McDonald's montrant un Happy Meal à 18 500 Bolivar souverains en mars (l'équivalent de 3,18 euros). La photo est apparue dans une série de photos plus large qui montrent la réalité souvent sinistre au Venezuela lors de sa crise économique actuelle.

Cette somme dépassait le salaire mensuel minimum de l'époque, bien qu'il soit depuis passé à 40 000 Bolivar souverains — un peu plus du double du prix d'un Happy Meal, ou "Cajita Feliz" en espagnol. Jesus Yepez, un architecte, achetait une glace à sa fille lorsqu'il a constaté le prix et a décidé de prendre une photo. Il explique qu'il n'y avait presque personne dans le McDonald's à cause du prix des restaurants au Venezuela. "Voyant à quel point la crise est grave, tout ce que nous pouvons faire, c'est 'être heureux'", a-t-il déclaré, en faisant référence à l'image de marque joyeuse de McDonald's.

Les habitants du Venezuela tentent de continuer à vivre, même si l'hyperinflation intense, les pénuries d'aliments et de médicaments, les pannes de courant et les soulèvements se poursuivent. Trois millions de personnes ont fui le pays. Sa devise, le Bolivar souverain, a perdu plus de 99% de sa valeur depuis 2013. Le journal britannique The Guardian a signalé que les gens se tournaient volontiers vers le troc ou l'utilisation d'une autre monnaie, s'ils le pouvaient.

Jesus Yepez a également envoyé à INSIDER des photos montrant comment les Vénézuéliens avaient mis leur argent dans un "arbre à argent" dans la rue, certains ajoutant même de la fausse monnaie du jeu Monopoly. "Beaucoup de gens ont expliqué que c'était ce que notre monnaie était devenue : l'argent du Monopoly", a-t-il déclaré. "C'est une protestation ingénieuse contre l'inflation insensée que nous sommes en train de connaître."

Version originale : Beatrice Christofaro et Sinéad Baker/INSIDER

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 11 plats que vous pourrez trouver aux McDonald's des 4 coins du globe

VIDEO: Pour payer votre déjeuner dans ce café à Londres, vous devez enfiler votre jogging et une paire de tennis