Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Auchan pourrait bientôt annoncer un plan de départs de 1 000 salariés

Auchan pourrait bientôt annoncer un plan de départs de 1 000 salariés
© Wikimedia Commons/BKP

Auchan pourrait bientôt annoncer un plan de départ volontaires d'au moins mille salariés, voire potentiellement plus, selon les informations du Parisien. Les syndicats de l'enseigne devraient être convoqués pour un Comité Social et Économique (CSE) qui aurait lieu le 14 janvier prochain. À cette occasion, le groupe pourrait annoncer ce plan de départs volontaires massif dans le cadre d'un projet appelé "plan 2022". Cette information, si elle est confirmée, arrive pour Auchan Retail France après l'annonce en avril dernier de la cession de 20 magasins par l'enseigne. Ces cessions pourraient à terme déjà conduire à la suppression de 700 à 800 salariés si le distributeur ne trouve pas de repreneur.

La pilule est amère pour les salariés d'Auchan, et l'inquiétude est grande. "C'est évident, 2019 a été une année décevante, on n'a pas senti de nouvelle dynamique, on a piétiné" assure au Parisien Bruno Delaye, délégué syndical central de la CFTC, première organisation d'Auchan. La holding Auchan Retail France emploie à date 50 000 salariés sur les 750 000 que compte la grande distribution. En difficulté, elle a accusé une perte nette de 1,145 milliards d'euros en 2018. Et sa part de marché dans le secteur se réduit comme peau de chagrin : début décembre, elle n'était plus que de 9,7%. Juste devant le groupe Casino (9,4%), lui aussi dans une période compliquée, et derrière Système U (10,2%).

Les hypermarchés en grande difficulté

L'arrivée fin 2018 d'un nouveau président, Edgar Bonte, n'a pas eu l'effet escompté par Auchan, détenu par la famille Mulliez depuis sa création en 1961. L'explication principale de ces mauvais résultats provient de la crise que connaissent les hypermarchés. L'enseigne réaliserait en effet la majorité de son chiffre d'affaires via ces très gros magasins pouvant aller jusqu'à 15 000 m². Or, ces surfaces ne font plus le bonheur des clients qui les fréquentent de moins en moins.

La concurrence des sites e-commerce et des enseignes spécialisées, notamment les boutiques de déstockage comme Action, joue à plein sur les produits non alimentaires comme la vaisselle, le textile ou l'électroménager. L'avenir est donc incertain pour Auchan qui doit trouver une manière de renouveler son offre pour faire revenir les clients dans ses magasins.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :