La liste des 20 magasins qu'Auchan va fermer ou céder en France

 

Après une année 2018 difficile, le nouveau patron d'Auchan, Edgard Bonte, a promis un plan "Renaissance" radical pour éliminer les pertes en 2019. Et ce plan de relance passe par la cession de magasins et par de possibles suppressions de postes. Ce mardi 30 avril, le distributeur basé dans la région lilloise annonce la mise en vente prochaine de 21 sites qu'il juge "sans perspective réaliste de retour à la rentabilité", d'après un communiqué cité par l'AFP. Si ces magasins ne trouvent pas preneur, "un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) sera donc ouvert", précise Auchan.

Avant l'annonce de ce plan, Guy Laplatine, délégué central CFDT d'Auchan Retail affirmait auprès de La Voix du Nord qu'il "ne concernerait pas seulement le back-office, comme cela a pu se faire par le passé, mais également la production, les magasins". Le groupe avait déjà supprimé 400 postes en 2017. Un délégué syndical cité par France Bleu Nord indiquait que le futur coup de rabot pourrait être comparable à celui qui a touché Carrefour en 2018, lorsque le groupe a supprimé 2 400 emplois et fermé 243 magasins.

Voici la liste des 20 magasins concernés par ce plan, selon LSA :

  • 13 supermarchés à Tours (37), Esvres (37), Roanne (42), Faulquemont (57), Marquette-Lez-Lille (59), Arras (62), Perpignan (66), Mulhouse (68), Rouen (76), Albert (80), Athis-Mons (91), Chevilly-La-Rue (94), Saint-Ouen L’Aumône (95).
  • 4 magasins Chronodrive à Caen (14), Agen (47), Vannes (56) et Bayonne (64).
  • 2 magasins Halles d'Auchan à Meaux (77) et Bobigny (93).
  • 1 hypermarché à Villetaneuse (93).

De plus, un centre de préparation Auchandirect (livraison de courses à domicile) à Marseille (13) est également concerné.

A lire aussi : Carrefour envisage de supprimer plus d'un millier d'emplois et cette fois, cela concerne ses hypermarchés

Lors de l'annonce de ses résultats annuels le 8 mars, Auchan Holding a reconnu des "résultats insuffisants, pénalisés par la performance d'Auchan Retail et par des dépréciations d'actifs". La branche distribution du groupe en France continue de perdre des parts de marché, et affiche un recul de 0,2 point, pour s'établir à 10,3%.

Auchan opère 644 points de ventes en France, et compte plus de 50 000 salariés dans le pays — sur 354 000 dans le monde.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Auchan dans le rouge, Intermarché en forme, l'année 2018 a rebattu les cartes dans la grande distribution

  1. Jean-Marc

    Aujourd'hui on ne fera pas marche arrière sur les achats en ligne.
    C'est probablement la fin du règne de ces hypermarchés/supermarchés déshumanisés construits en périphérie des villes parce trop grand pour s'intégrer dans les centres et qui sont une des causes de la désertification des centre-villes. Ils s'approvisionnent dans les pays a bas coût de main d'oeuvre...
    Navré pour cette minorité ceux qui va perdre leur emploi ou plutôt vont devoir changer d'emploi. Il est temps de re-humaniser cette société, de réapprendre a produire mieux a proximité du point d'utilisation, de limiter les emissions dues au transport.
    Il faut repenser la société en general en considérant les circuits courts et moins émetteurs, de consommer mieux et au global moins cher.

  2. What's up all, here every one is sharing these knowledge, therefore it's fastidious to
    read this blog, and I used to go to see this weblog every day.

Répondre à Jean-Marc Annuler la réponse.