Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Auchan va supprimer 517 emplois dans le cadre d'un plan de départs volontaires

Auchan va supprimer 517 emplois dans le cadre d'un plan de départs volontaires
© Photographer: Marlene Awaad/Bloomberg via Getty Images

La sentence vient de tomber pour les salariés d'Auchan après quelques jours d'attente : 517 emplois seront supprimés par le distributeur selon les informations de LSA et de l'AFP. Trois Comités Sociaux et Économiques (CES) se tenaient ce matin à 9h au siège du groupe, un pour chacune des entités juridiques concernées. Ils touchaient les salariés des fonctions siège et produits d'Auchan Retail, Auchan Retail France et les services supports de l'organisation commerciale territoriale en France. Sur ce périmètre de 4 000 personnes, Jean-Denis Deweine, directeur général d'Auchan Retail France, indique que "le plan de départ pourrait conduire à la suppression nette de 517 emplois".

Le président d'Auchan Retail, Edgard Bonte, précise dans une interview aux Échos les contours du plan : "Notre projet de plan porte sur la suppression de 677 postes dont 25 sont déjà inoccupés en raison du turn-over naturel du personnel." Mais en parallèle, Auchan propose de "créer 135 nouveaux postes dans des métiers comme la gestion des données ou une nouvelle approche des marques de distributeurs". Des négociations vont débuter ce mardi avec les instances représentatives des salariés pour avancer.

Cette annonce se faire dans le cadre d'un projet de "réorganisation"sur fond d'essoufflement de son modèle centré sur l'hypermarché. Afin d'être "plus à l'écoute des nouveaux besoins et attentes du marché", la direction d'Auchan Retail France estime que l'entreprise doit "adapter" son organisation et ses méthodes de travail. Jean-Denis Deweine précise à LSA : "Notre modèle de distribution est issu d'un schéma datant des années 60/70 qui avait bien peu évolué. Nous avons tardé à nous adapter. Il nous faut aujourd'hui gagner en agilité et en efficience". Les deux priorités pour Auchan d'ici 2022 ? Améliorer son offre et sa présence digitale.

Une perte de plus d'1 milliard d'euros pour le groupe Auchan en 2018

Ce plan de départs volontaires arrive après l'annonce en 2019 de la cession de 20 magasins de l'enseigne qui pourrait se solder à terme par la suppression de 700 à 800 emplois si aucun repreneur n'est trouvé. L'annonce de ce mardi ne concerne par les salariés des magasins cette fois-ci, mais l'inquiétude est grande au sein du groupe Auchan. Plombée par une perte nette de 1,145 milliards d'euros 2018, sa part de marché dans le secteur de la grande distribution est passée sous la barre symbolique des 10%. Début décembre dernier, elle n'était plus que de 9,7%.

Le groupe, détenu par la famille Mulliez depuis sa création en 1961, souffre de plein fouet de la crise des hypermarchés. Auchan réaliserait en effet la majorité de son chiffre d'affaires via ces magasins qui sont de moins en mois fréquentés par les clients. Les hypermarchés souffrent notamment de la désertion des rayons non-alimentaires : vaisselle, électroménager, textile, etc. La concurrence des sites e-commerce comme Amazon joue à plein, ainsi que le succès rencontré par les magasins de discounters comme Stockomania, Action ou encore Gifi.

Découvrir plus d'articles sur :